Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Un « paradigme Fukushima » au cinéma

Résumé : Neuf années se sont écoulées depuis que le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars 2011 ont entraîné la catastrophe nucléaire la plus grave depuis Tchernobyl dans la centrale de Fukushima Daiichi (Tohoku, Japon). Les cinéastes japonais s’en sont bien vite saisis, et le cinéma qui est né de cette catastrophe a durablement transformé le medium lui-même, ainsi que le monde qu’il projetait. Nous prendrons pour exemple de ces transformations Tenzo de Tomita Katsuya (Semaine de la critique, Cannes 2019), l’un des films les plus marquants de ces dernières années sur le sujet.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02931184
Contributor : Iao Doc <>
Submitted on : Saturday, September 5, 2020 - 8:15:21 AM
Last modification on : Monday, September 7, 2020 - 3:19:20 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02931184, version 1

Citation

Elise Domenach. Un « paradigme Fukushima » au cinéma. GIS ASIE, French research consortium for Asian studies - GIS Asie Asia and the Pacific Network - Réseau Asie & Pacifique, 2020. ⟨halshs-02931184⟩

Share

Metrics

Record views

49