Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Considérer la personne en fin de vie

Abstract : En nous intéressant à la manière dont l’équipe d’une unité de soins palliatifs a négocié l’envie de fumer exprimée par un de ses patients, allant jusqu’à la saisir comme une question existentielle, nous montrons dans cet article, comment la prise en charge palliative configure la personne comme étant en fin de vie. L’analyse vient enrichir la proposition de David Sudnow suivant laquelle la fin de vie n’est pas un état déjà donné mais le passage d’un être (vivant) à un autre (mort), en faisant valoir que les soins palliatifs invitent à ouvrir le « dying » aux multiples reprises et modulations qui accompagnent ce passage. Dans ce cas, reconnaître la personne comme étant en fin de vie, c’est non seulement considérer que bientôt elle ne sera plus mais, plus spécifiquement, que, avant même de n’être plus, certaines de ses capacités auront été entamées.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02918911
Contributor : Anne-Sophie Haeringer <>
Submitted on : Monday, November 30, 2020 - 5:10:20 PM
Last modification on : Wednesday, January 20, 2021 - 3:46:04 PM

File

2017-Haeringer-Anthropologie&S...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Citation

Anne-Sophie Haeringer. Considérer la personne en fin de vie. Anthropologie et Santé, OpenEdition, 2017, ⟨10.4000/anthropologiesante.2711⟩. ⟨halshs-02918911⟩

Share

Metrics

Record views

17

Files downloads

59