Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Quelques portraits de villes durables : sortirdes approchesconventionnelles

Résumé : Introduction. Les politiques de durabilité qui ont réussi à infléchir les trajectoires urbaines ont été le fruit d'histoires et de coalitions d'acteurs singulières, fondées sur des prises de risque, des engagements dans la durée, des endurances, loin des chemins routiniers des politiques sectorielles. A l'opposé de la durabilité mainstream, certaines équipes municipales ont affronté les sentiers de dépendance, les obstacles et intérêts institués pour faire advenir avec plus ou moins de succès des approches transversales, comme le montre l'analyse des jeux d'acteurs dans une vingtaine de villes européennes (Emelianoff, Stégassy, 2010). Nous en donnerons ici trois exemples, à trois échelles : une petite commune périurbaine du bassin minier en France, une ville moyenne suédoise et une métropole italienne. Ces trois types de trajectoires ouvrent aujourd'hui encore des horizons d'action, pour ces villes et pour d'autres collectivités. Au-delà des contradictions inhérentes à une période de changement, de puissantes inerties et formes d'instrumentalisation limitent la portée des évolutions en cours dans le domaine du développement urbain durable. La plus paradoxale est celle de la croissance verte, qui ne parvient pas à découpler à un niveau global la production de richesses, de gaz à effet de serre, et la consommation de ressources naturelles, tout en laissant inchangés de nombreux environnements et populations en détresse, au nord comme au sud. Un autre paradoxe est le regain d'autorité ou de centralisme que peut susciter dans certains contextes les projets de développement urbain durable, alors que seule une appropriation des enjeux au niveau le plus fin peut infléchir les modes d'urbanité. Les croisements entre questions écologiques et sociales restent particulièrement difficiles, que ce soit à l'échelle locale ou planétaire. Pourtant, la restauration écologique a un fort potentiel de requalification des lieux. Elle joue à la fois sur un registre sensible et esthétique (qualité du cadre de vie, bien-être), un registre politique et social (vivre ensemble sur terre, capacitation) et un registre symbolique, mettant en jeu un rapport au monde, un espoir de réconciliation avec un monde dont les régulations écologiques et sociales sont gravement perturbées. Comprise en ce sens, l'action écologique est un levier inexploité de transformation politique et sociale. Une autre question clé est de parvenir à mettre en mouvement une ville bien au-delà des cadres techniques et professionnels qui la gèrent. Quid des synergies indispensables pour obtenir des effets de levier et de seuil ? Rendre à l'habitant la possibilité d'être un acteur conscient de son mode de vie et de son environnement, proche et lointain, c'est non seulement élargir son pouvoir d'action sur le monde, mais retrouver les voies d'une ambition politique forte en matière de développement durable ou de transition socio-écologique. D'autant que les modes de vie et de consommation ont un impact environnemental beaucoup plus déterminant que les économies autorisées par les performances environnementales du bâti ou des transports. Il est donc nécessaire de prendre du recul par rapport aux entrées plus classiques privilégiées par les villes en recherche de durabilité. Les inhibitions politiques, les pressions que les cadres et filières économiques infligent aux élus, ou encore la dualisation écologique à l'oeuvre à de multiples échelles, les îlots à haute qualité de vie alternant avec les territoires à basse qualité environnementale, mènent à des impasses qui appellent une démocratie d'une autre nature. Ces éléments de cadrage peuvent aider à apprécier les politiques présentées ci-dessous.
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02898900
Contributor : Cyria Emelianoff <>
Submitted on : Tuesday, July 14, 2020 - 8:48:42 AM
Last modification on : Friday, July 24, 2020 - 3:18:53 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, December 1, 2020 - 9:24:40 PM

File

Sciences-humaines2015.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02898900, version 1

Citation

Cyria Emelianoff. Quelques portraits de villes durables : sortirdes approchesconventionnelles. Sciences humaines, Sciences Humaines, 2015, Villes durables, quelles villes pour demain?, 40. ⟨halshs-02898900⟩

Share

Metrics

Record views

45

Files downloads

36