Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Le syndrome d’épuisement professionnel du soignant n’existe pas en Afrique

Résumé : Le syndrome d’épuisement professionnel du soignant est largement connu aujourd’hui. Les premiers articles qui l’évoquent sont parus au milieu des années 1970. Pourtant, ce n’est qu’au début des années 1980 que les premières données issues de travaux de recherches empiriques sont publiées. Maslach et Jackson le définissent comme un syndrome d’épuisement émotionnel, de dépersonnalisation et de réduction de l’accomplissement personnel qui apparaît chez les individus impliqués professionnellement auprès d’autrui. L’épuisement émotionnel renvoie au manque d’énergie, à la dépersonnalisation, au développement d’attitudes détachées, négatives, cyniques envers les personnes dont on s’occupe, et la réduction de l’accomplissement personnel traduit le déclin du sentiment de succès et de compétence dans le travail, la diminution de l’estime de soi et du sentiment d’auto-efficacité. Les causes potentielles du syndrome d’épuisement professionnel incluent : l’absence de reconnaissance, les conditions inadéquates de travail, l’absence d’équité, les conflits de valeurs, les conflits/ambiguïtés de rôle, la charge de travail, le manque de soutien social, l’impossibilité de contrôler son activité, la sédentarité du travail.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02873781
Contributor : Bastien Miraucourt <>
Submitted on : Thursday, June 18, 2020 - 3:17:21 PM
Last modification on : Monday, June 22, 2020 - 11:21:52 AM

Identifiers

Collections

Citation

Josiane Tantchou. Le syndrome d’épuisement professionnel du soignant n’existe pas en Afrique. Valéry Ridde; Fatoumata Ouattara. Des idées reçues en santé mondiale, Presses de l’Université de Montréal, pp.57-60, 2015, ⟨10.4000/books.pum.3633⟩. ⟨halshs-02873781⟩

Share

Metrics

Record views

24