Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Une confiscation institutionnelle de l’intercommunalité : la permanence du syndicat des transports urbains lyonnais (1959-1974)

Résumé : "Cet article s’interroge sur la permanence d’un syndicat mixte de transport en commun alors que la réforme territoriale engagée depuis les années 1960 en France encourage le renforcement des structures intercommunales. L’étude de la création de la communauté urbaine de Lyon en 1969 révèle les entreprises développées par les élus locaux de premier plan pour conserver des équilibres politiques et la hiérarchie entre les élus. L’institution syndicale permet de maintenir un espace restreint des décisions en matière de transport qui conforte les intérêts des maires des deux ville-centres de l’agglomération. Cette confiscation politique des débats concernant la répartition des ressources intercommunales joue notamment contre la desserte des principaux foyers de peuplement de la banlieue populaire."
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02778754
Contributor : Antoine Lévêque <>
Submitted on : Thursday, June 4, 2020 - 4:32:30 PM
Last modification on : Friday, June 5, 2020 - 4:24:41 AM

Identifiers

Citation

Antoine Lévêque. Une confiscation institutionnelle de l’intercommunalité : la permanence du syndicat des transports urbains lyonnais (1959-1974). Revue française d'administration publique, ENA, 2019, 2019/4 (172), pp.1027-1042. ⟨10.3917/rfap.172.0155⟩. ⟨halshs-02778754⟩

Share

Metrics

Record views

37