Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Autoportrait et emblématique princière à la fin du Moyen Âge

Résumé : Dans toutes civilisations, la vocation même de l’emblème est de représenter une personne physique ou morale au moyen d’un signe. Celui-ci produit donc une représentation par l’image de cette personne, un portrait au premier sens du terme. Comme toute société, le Moyen Âge occidental a généré différents systèmes de signes chargés de faire connaître et reconnaître les gens et les choses. Si l’on sait peu de choses de l’emblématique du haut Moyen Âge, la réorganisation sociale et religieuse du xiie siècle, développée en lien avec la féodalité, a contribué à la naissance d’un système tout à fait original et performant qui existe encore aujourd’hui : l’héraldique.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

Cited literature [7 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02614828
Contributor : Vanessa Ernst-Maillet <>
Submitted on : Monday, May 25, 2020 - 2:16:33 PM
Last modification on : Tuesday, February 16, 2021 - 12:26:04 PM

File

RMA_221_0067.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Collections

Citation

Laurent Hablot. Autoportrait et emblématique princière à la fin du Moyen Âge. Le Moyen Age. Revue d'histoire et de philologie, Editions De Boeck Supérieur, 2016, Autoportrait et représentation de l'individu, 122 (1), pp.67-81. ⟨10.3917/rma.221.0067⟩. ⟨halshs-02614828⟩

Share

Metrics

Record views

41

Files downloads

120