Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Des déchets agro-pastoraux et domestiques : les dépôts archéobotaniques médiévaux en France méridionale

Résumé : Les assemblages archéobotaniques, notamment de graines, de pailles et de restes de fruits, livrés par les structures des installations rurales - silos désaffectés, fosses, sols de stabulation ou d’habitat, fours ou foyers - correspondent souvent à des éléments issus des activités domestiques, agricoles et artisanales. Découverts fréquemment à l’état carbonisé, ces produits, leurs dérivés et les résidus de leur emploi peuvent avoir été réunis à l’occasion d’un recyclage, notamment pour être utilisés in fine comme combustibles. L’identification de ces éléments en tant que déchets primaires ou secondaires d’une activité (restes de combustibles, résidus de repas, de fourrage ou de litière) est une première étape incontournable pour espérer préciser les itinéraires et les opérations techniques qui les ont générés jusqu’à leur enfouissement. Cependant, en raison de leurs composants végétaux similaires, les dépôts archéobotaniques ne sont pas toujours éloquents pour distinguer des résidus fourragers de ceux de litières ou issus d’autres emplois (toiture végétale effondrée, pailles stockées). Plusieurs critères entrent en compte pour les décrire et tenter de les caractériser : densité de carporestes, diversité taxinomique, état de maturité des semences, état physique des composants (fragmentés / entiers), association de types de restes, traits écologiques des espèces réunies, présence de déjections, contextes de découverte. Ils sont complétés par la comparaison de l’assemblage étudié avec des assemblages carpologiques actuels ou archéologiques, référentiels dont la nature et le rôle sont bien identifiés. A travers les exemples de sites ruraux médiévaux implantés sur le littoral méditerranéen occidental (Roussillon, plaine de l’Hérault), la Corse et les versants pyrénéens orientaux (Corbières, Pays de Sault, Cerdagne), nous discuterons de la nature de différents dépôts carpologiques carbonisés. Leur composition végétale révèle un mélange apparemment répétitif et hétéroclite de déchets domestiques (restes alimentaires de céréales et de légumineuses) et de produits agricoles et dérivés qui semblent avoir été destinés aux animaux d’élevage sous forme de fourrage ou de litière : grains de céréales et de légumineuses, constituants céréaliers de nettoyage de récoltes, résidus vitivinicoles, semences de plantes d’espaces pâturés et/ou fauchés et de zones humides. L’examen comparé de certains contenus de fosses permet ainsi de discuter de l’origine mixte et du mode de gestion de ces déchets agro-pastoraux.
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02582971
Contributor : Jerome Ros <>
Submitted on : Thursday, May 14, 2020 - 10:03:28 PM
Last modification on : Saturday, November 14, 2020 - 5:23:20 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02582971, version 1

Citation

Jérôme Ros, Marie-Pierre Ruas, Charlotte Hallavant. Des déchets agro-pastoraux et domestiques : les dépôts archéobotaniques médiévaux en France méridionale. 38es Journées de Flaran : Fumiers ! Ordures ! Gestion et usages des déchets dans les campagnes de l’Europe médiévale et moderne, Oct 2016, Hastingue, France. ⟨halshs-02582971⟩

Share

Metrics

Record views

81