Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Le passif enseigné sur fond de crise politique : exemple des évènements de Mai 68 à Orléans

Résumé : Le recours à des exemples forgés dans l’enseignement de la grammaire, pour étudier un fait de langue, comme le passif, pourrait donner l’illusion de permettre aux apprenants de mieux cerner la situation décrite et les mécanismes de transformation sous-jacents à ce tour. Toutefois, on oublie que la situation en question est purement inventée et que les transformations impliquées ne concernent, en réalité, qu’une version aménagée et fausse de ce que l’on appelle passif. L’alternative est de partir d’exemples issus de vrais échanges et mobilisant diverses interactions discursives et sociopragmatiques. Pour notre étude, nous choisissons, en guise d’ancrage pragmatique et culturel pour l’enseignement du passif, les événements de Mai 68 en France et plus précisément à Orléans. Un tel recours ne va pas sans poser le problème du traitement des données orales in situ et qui s'explique surtout par le manque de travaux de transposition didactique dans ce domaine, malgré les quelques initiatives entreprises çà-et-là (FraCoV, PFC-EF…).
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

Cited literature [17 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02566171
Contributor : Badreddine Hamma <>
Submitted on : Wednesday, May 6, 2020 - 8:00:17 PM
Last modification on : Wednesday, March 24, 2021 - 9:37:48 AM

File

Article-NPRA-Langages-Harmatta...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02566171, version 1

Collections

Citation

Badreddine Hamma. Le passif enseigné sur fond de crise politique : exemple des évènements de Mai 68 à Orléans. Le Langage et l'Homme, EME éditions / L'Harmattan, 2020, Apprentissage des langues : Compétence pragmatique, Interculturalité, pp.149-164. ⟨halshs-02566171⟩

Share

Metrics

Record views

200

Files downloads

52