Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Une pragmatique sans implicatures? Approches lexicales du vouloir dire dans la philosophie médiévale

Résumé : Cet article examine les raisons pour lesquelles on ne trouve pas vraiment, en philosophie médiévale, un équivalent de la notion gricéenne d'implicature, en dépit de l'intérêt marqué des auteurs pour la distinction entre sens propre et sens visé par les locuteurs. Cela est avant tout dû à une approche médiévale de cette distinction qui s’attache à réduire les phénomènes traités à des combinaisons propriétés sémantiques au niveau lexical. Appliqué à certains des phénomènes que Grice considérait relever de l’implicature, ce modèle rapproche les médiévaux des positions ‘lexicalistes’ en pragmatique contemporaine. Il s’en distingue toutefois par le peu d’intérêt que nos auteurs médiévaux accordent aux formes d’implicite qui ne sont pas réductibles à des changements sémantiques au niveau des mots. En ce sens, la sémantique médiévale est une sémantique de l’explicite.
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02554315
Contributor : Magali Roques <>
Submitted on : Saturday, April 25, 2020 - 3:22:32 PM
Last modification on : Thursday, April 15, 2021 - 3:08:14 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02554315, version 1

Citation

Frédéric Goubier, Nausicaa Pouscoulous, Magali Roques. Une pragmatique sans implicatures? Approches lexicales du vouloir dire dans la philosophie médiévale. Claire Beyssade. Les implicatures. Au-delà du sens littéral., ISTE éditions, 2020. ⟨halshs-02554315⟩

Share

Metrics

Record views

72