Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

De la passivité à la figurabilité de l’affect : Freud dans les enseignements de Merleau-Ponty au Collège de France

Abstract : De 1952 à 1961, Merleau-Ponty occupe en effet la chaire de philosophie au Collège de France, et dispense des cours les lundis et jeudi. Ces enseignements présentent une recherche en action, évoluant depuis une phénoménologie de la perception jusqu’à une philosophie de la chair. Conjointement à nombre de théoriciens, Freud est convoqué pour être intégré aux réflexions du philosophe. Cela ne va toutefois pas sans une certaine relecture des notions freudiennes, puisque si la psychanalyse impose l’évidence de ses hypothèses, certains concepts freudiens nécessitent, soutient Merleau-Ponty, d’être reformulés « dans une meilleure philosophie » . L'article aborde dans un premier temps l’évolution des travaux du philosophe telle qu’en attestent les cours au Collège de France, pour voir alors comment les références à Freud et à la psychanalyse s’y inscrivent. Il examine ensuite le rôle de ces notions freudiennes dans la construction d’une phénoménologie de l’affectivité prêtée à Merleau-Ponty, et dans laquelle les cours au Collège de France assurent une fonction centrale.
Complete list of metadata

Cited literature [47 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02549503
Contributor : Thamy Ayouch <>
Submitted on : Tuesday, April 21, 2020 - 3:12:42 PM
Last modification on : Thursday, April 15, 2021 - 3:08:18 PM

File

cdf-5748_Thamy AYOUCH.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02549503, version 1

Collections

Citation

Thamy Ayouch. De la passivité à la figurabilité de l’affect : Freud dans les enseignements de Merleau-Ponty au Collège de France. Freud au Collège de France, 2018. ⟨halshs-02549503⟩

Share

Metrics

Record views

29

Files downloads

165