Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

La gestion par les instruments et l’institution scolaire

Résumé : La grande majorité des systèmes scolaires ont été régulés par les valeurs, les normes et les vocations professionnelles. Parfois, ce système a été fortement centralisé, parfois il a donné plus d’autonomie aux établissements, mais dans tous les cas, ces systèmes scolaires n’étaient ni évalués, ni comparés entre eux. Les systèmes scolaires étaient d’abord des institutions et des bureaucraties définissant des règles universelles auxquelles les acteurs étaient tenus d’adhérer. Depuis les années 1980, ces anciens systèmes s’effacent progressivement devant la montée des instruments de gestion. Les divers systèmes scolaires se dotent d’outils statistiques de plus en plus précis, d’agences spécialisées, et ils sont tous confrontés aux évaluations internationales dont les enquêtes PISA sont les plus connues. Les acteurs de l’école doivent alors rendre compte de leur activité en informant les outils de gestion et les statistiques ; ils doivent apprendre à se mesurer et à se comparer. Les politiques scolaires elles-mêmes sont progressivement construites et légitimées par les systèmes de mesure et d’évaluation qui définissent les objectifs et les attributions de ressources. Cette tendance qui paraît irréversible met à jour des tensions fortes entre la nouvelle gestion et l’imaginaire institutionnel des enseignants. D’une part, le travail des enseignants est bousculé par l’obligation de rendre compte de son efficacité. D’autre part, bien souvent, les enseignants ont le sentiment qu’une nouvelle bureaucratie se superpose à l’ancienne sans la détruire, ce qui alourdit à leurs yeux les contraintes auxquelles ils sont soumis. Enfin, les outils de gestion sont aujourd’hui dominés par deux grands critères, l’efficacité et l’équité, et beaucoup d’enseignants ont le sentiment que les objectifs culturels et moraux de l’éducation sont perdus de vue ou se réduisent à des dimensions secondaires de l’éducation comme c’est le cas pour le « bien-être » scolaire. Les institutions scolaires peuvent-elles aller au bout d’une gestion par les instruments sans changer profondément la nature de l’école et le travail des enseignants ? Derrière le règne des instruments, assistons-nous à une profonde mutation de l’école ?
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02536979
Contributor : Karine Jenart <>
Submitted on : Wednesday, April 8, 2020 - 3:03:13 PM
Last modification on : Wednesday, March 24, 2021 - 2:07:09 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02536979, version 1

Collections

Citation

François Dubet. La gestion par les instruments et l’institution scolaire. 30e Colloque international de l’ADMEE-Europe « L’évaluation en éducation et en formation face aux transformations des sociétés contemporaines », Association pour le développement des méthodologies d’évaluation en éducation (ADMEE-Europe), Jan 2018, Esch-sur-Alzette, Luxembourg. ⟨halshs-02536979⟩

Share

Metrics

Record views

26