Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

“La Conviction jubilatoire d’Edith Wharton”

Résumé : Edith Wharton eut la chance de triompher de tout : de l’Amérique, de l’Europe, de New York, de Paris, des difficultés des langues (elle en parlait quatre couramment), de la vitesse (grâce à son automobile), du faubourg Saint-Germain, pourtant réputé impénétrable, de son mari, et même de Henry James, qui ne savait rien lui refuser. Américaine par la naissance, elle était de culture européenne. Ayant parcouru toute l’Europe dès son enfance, elle connaissait comme sa poche, ou presque, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et l’Angleterre. Devenue adulte, elle passa plus de la moitié de sa vie en France. Elle connaissait très bien aussi l’architecture et la décoration intérieure, auxquelles elle consacra son premier livre. Elle fit construire, aménagea et organisa trois grandes maisons : une dans le Massachusetts (devenue un musée aujourd’hui1), une autre près de Paris, et une troisième à Hyères, dans le Var. Poète, nouvelliste, romancière, essayiste, historienne de l’art, traductrice, elle...
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02532220
Contributor : Virginia Ricard <>
Submitted on : Saturday, April 4, 2020 - 6:28:23 PM
Last modification on : Tuesday, September 29, 2020 - 3:48:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02532220, version 1

Citation

Virginia Ricard. “La Conviction jubilatoire d’Edith Wharton”. Modernités, Presses universitaires de Bordeaux, 2015, Modernités 39, 39, pp.309-319. ⟨halshs-02532220⟩

Share

Metrics

Record views

27