Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Venger Baudelaire ? Une économie du sacrifice et de la dette

Abstract : La réception de l’œuvre de Baudelaire aux XXe et XXIe siècles est dominée par le sentiment diffus d'une dette collective, en réponse à ce qui est envisagé comme un sacrifice de Baudelaire à son art. Cette dette s'explique par l'importance de l'héritage esthétique mais aussi par la mémoire du procès et de la maladie du poète. Ainsi, les échos littéraires que l'œuvre a suscités doivent être lus à la lumière d’une dynamique du don et du contre-don entre le poète et ceux qui se considèrent comme ses héritiers. Cet article envisage en particulier les lectures de Bataille, Blanchot, Jouve et Demangeot.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02523619
Contributor : Mathilde Labbé <>
Submitted on : Sunday, March 29, 2020 - 1:01:08 PM
Last modification on : Monday, March 30, 2020 - 1:15:52 AM

Identifiers

Collections

Citation

Mathilde Labbé. Venger Baudelaire ? Une économie du sacrifice et de la dette. Littérature, Armand Colin, 2015, 177 (1), pp.48. ⟨10.3917/litt.177.0048⟩. ⟨halshs-02523619⟩

Share

Metrics

Record views

220