Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Quel est le poids de l’individu dans l’histoire des relations internationales de l’Iran contemporain ? – Analyse comparée de trois études de cas de la première moitié du XXe siècle

Résumé : Dans les pages de Pour l’histoire des relations internationales, ouvrage à la fois synthétique et programmatique, publié par les PUF en 2012, Robert FRANK, éditeur scientifique et contributeur principal de ce livre, nous rappelle que « […] derrière les politiques étrangères, derrière la politique internationale, il y a aussi des hommes – parfois des femmes […] – qui ont leur liberté et leur volonté propre. » (p. 471) Cette liberté et cette volonté propre de praticiens des relations internationales se trouvent au cœur des considérations théoriques engagées par Rebecca ADLER-NISSEN sur la notion de « diplomatic agency » dans le Handbook of Diplomacy publié par le SAGE en 2016 (p. 92-103). Elle identifie trois champs de la pratique de relations internationales où le diplomate dispose d’agency – terme anglais difficile à rendre en d’autres langues et dont la traduction en tant que « marge de manœuvre » ne rend guère justice. Il s’agit de trois domaines de la communication, de la négociation ainsi que de celle que R. ADLER-NISSEN nomme « advocacy ». Partant de ce cadre conceptuel mais aussi en tenant compte de la conceptualisation de la notion de « souveraineté négative » par Robert JACKSON (1990, p. 29) et en s’inspirant de la proposition d’un cadre d’analyse « pericentric » pour l’histoire des relations internationales faite par Tony SMITH (2000), notre intervention s’interroge sur le degré d’agency dont disposaient les diplomates iraniens de l’époque Qājār et Pahlavi en analysant dans une optique comparative trois études de cas datant de la première partie du XXe siècle. Nous chercherons ainsi à évaluer le rôle individuel joué par un nombre de représentants de l’Iran sur la scène de théâtre des opérations diplomatiques et, ainsi, de mesurer autant que possible le poids, dans le déroulement des événements, de ce que R. FRANK appelle « [l]es « facteurs humains », collectifs ou individuels, qui ne dépendent pas nécessairement des grandes réalités [et] des grandes contraintes […]. » (p. 471).
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02518144
Contributor : Oliver Bast <>
Submitted on : Wednesday, March 25, 2020 - 12:37:48 AM
Last modification on : Sunday, February 7, 2021 - 3:23:52 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02518144, version 1

Collections

Citation

Oliver Bast. Quel est le poids de l’individu dans l’histoire des relations internationales de l’Iran contemporain ? – Analyse comparée de trois études de cas de la première moitié du XXe siècle. Vers une histoire culturelle des relations internationales de l’Iran moderne et contemporain : la scène de théâtre d’opération diplomatique et ses acteurs. Journée d'études internationale organisée par Leila Koochakzadeh et Oliver Bast, FRE 2018 Mondes Iranien et Indien (CNRS - Sorbonne Nouvelle - INaLCO - EPHE), Oct 2019, Paris, France. ⟨halshs-02518144⟩

Share

Metrics

Record views

136