Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Essai d'analyse Franco-belge des obstacles à la transition universitaire selon les vécus des étudiants

Résumé : En Belgique francophone comme en France, deux pays où l'entrée à l'université n'était pas conditionnée par un processus de sélection jusqu'à une période récente, la question de l'échec en 1ère année s'est constitué en enjeu politique ayant conduit à l'introduction de dispositifs de soutien pour faciliter la transition vers le monde universitaire, cette transition étant stimulante pour les jeunes mais aussi difficile compte tenu des multiples aspects nouveaux à gérer par l'étudiant (Credé et Niehorster (2012). Un grand nombre d'étudiants n'arrive pas à surmonter les obstacles et échoue ou abandonne leur formation (Torenbeek, Jansen, & Hofman, 2010). Ce processus d'adaptation aux obstacles est décrit par Coulon (1997) comme l'apprentissage du ® métier d'étudiant ¯. Pour comprendre cette problématique, nombre d'études ont adopté une perspective centrée sur l'étudiant ; se concentrant sur l'identification des principaux prédicteurs individuels de la réussite et de la persévérance de l'étudiant (cf. Dupont, De Clercq, & Galand, 2016 & ; Duguet, Le Mener & Morlaix, 2016). Ainsi, plusieurs facteurs tels que le passé scolaire, le niveau socioéconomique, la motivation et les stratégies d'apprentissage ont été identifiés comme des prédicteurs de la réussite et de la persévérance de l'étudiant (Richardson, Abraham, & Bond, 2012). Cependant, peu d'études ont adoptées une perspective centrée sur les obstacles inhérents à la transition. Or l'analyse rigoureuse de ces obstacles permettrait de mieux comprendre les défis concrètement vécus par l'étudiant lors de cette première année et d'offrir une vision plus claire des différents enjeux de l'ajustement académique (Noyens, Donche, Coertjens, & Van Petegem, 2017). Récemment, des chercheurs allemands et belges ont cherché à mieux connaître ces obstacles grâce à une taxonomie quadridimensionnelle des obstacles vécus par l'étudiant lors de la transition vers l'université (Trautwein & Bosse, 2017 ; De Clercq, Van Meenen & Frenay, 2020), les obstacles étant personnels, sociaux, de contenu et organisationnels Grâce à un échantillon composé de plus de 600 étudiants de première année issus de Belgique francophone et de France, cette communication présente la particularité des obstacles vécus en fonction des caractéristiques d'entrée de l'étudiant et de son système éducatif : les différences de vécu seront analysées en fonction du pays, du secteur d'étude, du genre, du niveau socio-économique et du passé scolaire. Sans négliger les questionnements sur la mesure objective des obstacles, les résultats de cette étude permettront d'identifier les difficultés spécifiques vécues par les étudiants de fournir des pistes d'actions pour faciliter cette transition pour un public étudiant de plus en plus hétérogène (Winstone & Hulme, 2019).
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02513071
Contributor : Bertille Theurel <>
Submitted on : Friday, March 20, 2020 - 11:29:16 AM
Last modification on : Saturday, March 21, 2020 - 1:16:18 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02513071, version 1

Collections

Citation

Cathy Perret, Mikael de Clercq. Essai d'analyse Franco-belge des obstacles à la transition universitaire selon les vécus des étudiants. Egalité des chances ou égalité des réussites dans l'enseignement supérieur ?, LIRDEF (Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique, Éducation et Formation); CIRNEF (Centre interdisciplinaire de Recherche Normand en Education et Formation), Mar 2020, Montpellier, France. ⟨halshs-02513071⟩

Share

Metrics

Record views

35