Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Ounjougou (Pays dogon, Mali) : une séquence à haute résolution pour le Paléolithique moyen d’Afrique sahélienne

Résumé : L’Afrique de l’Ouest est actuellement totalement absente des débats portant sur le Middle Stone Age. Si des sites de cette période y sont décrits de longue date, leur contexte stratigraphique est souvent incertain ou inexistant. Tant en Afrique australe qu’en Europe occidentale, les progrès dans la connaissance de ces périodes reposent largement sur la construction d’un cadre chronologique général, de préférence corrélé aux variations paléoclimatiques globales et soutenu par des datations absolues. L’étude du complexe de sites de plein air d’Ounjougou (Pays dogon, Mali) ouvre ainsi une nouvelle perspective sur le MSA d’Afrique de l’Ouest. Près d’une trentaine de niveaux archéologiques de cette période ont en effet été identifiés au sein d’épais dépôts pléistocènes, principalement d’origine éolienne. Le recours systématique aux datations OSL a permis de caler cette puissante séquence sédimentaire et de dater indirectement les nombreuses occupations paléolithiques. Les plus anciennes occupations du MSA sont datées de la fin du Pléistocène moyen, autour de 150.000 ans. Elles deviennent plus nombreuses entre 80.000 ans et 25.000 ans, avec une concentration particulière au cours du stade isotopique 3. Comme habituellement en contexte de plein air, la densité des vestiges au sein de ces niveaux archéologiques est très variable et seule l’industrie lithique est conservée. Au-delà de la fréquence des occupations, l’originalité de cette séquence archéologique repose sur la diversité des industries lithiques, lesquelles se succèdent sans logique apparente. Débitages Levallois, discoïde, unipolaire, laminaire ou encore bipolaire sur enclume alternent ainsi tout au long de la séquence et on observe à plusieurs reprises des industries caractérisées par des pièces bifaciales foliacées. Si, pour leur majorité, les industries lithiques s’intègrent aisément dans le paysage du MSA ouest-africain, c’est surtout la diversité des traditions techniques et leur alternance rapide qui soulèvent des interrogations. Un tel rythme de changement trouve-t-il des équivalents régionaux ? A-t-il une signification particulière en termes de dynamique de peuplement pour l’Afrique de l’Ouest subsaharienne ?
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02504989
Contributor : Sylvain Soriano Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, March 11, 2020 - 10:46:06 AM
Last modification on : Thursday, October 21, 2021 - 3:17:04 PM

Identifiers

Citation

Sylvain Soriano, Michel Rasse, Chantal Tribolo, Éric Huysecom. Ounjougou (Pays dogon, Mali) : une séquence à haute résolution pour le Paléolithique moyen d’Afrique sahélienne. Afrique : archéologie et arts, CNRS - UMR 7041 (Archéologie et Sciences de l'Antiquité - ArScAn), 2010, pp.49-66. ⟨10.4000/aaa.672⟩. ⟨halshs-02504989⟩

Share

Metrics

Record views

389