Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

A propos de quelques fantômes chez Pascal Quignard : Présence par effraction et/ou intrusion

Résumé : Nombreux sont les fantômes chez P. Quignard. Ils pénètrent dans le monde des vivants, donnant à sentir la présence du Perdu au lecteur. Pour Quignard en effet, absents de la scène qui nous a faits, nous ressentons irrémédiablement un manque dont la perception nous lie au Perdu de l’origine, dont cet auteur n’a de cesse de poursuivre la quête par l’écriture. Ecrire non pour combler le défaut irréductible de notre existence mais pour être à son écoute. En ce sens, l’intrusion des fantômes chez Quignard n’a rien d’illégitime. Elle manifeste plutôt la possibilité d’un lien qui empêche la stricte partition des deux univers. D’intrusive, la présence des fantômes tend vers une forme de familiarité. Cette modalité spécifique de leur présence va de pair avec une redéfinition des pratiques scripturales. Les fantômes apparaissent ainsi à la fois comme thématique et geste poétique inaugurant, comme on le dirait en peinture, une manière nouvelle.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02499105
Contributor : Patricia Gauthier <>
Submitted on : Thursday, March 5, 2020 - 8:55:43 AM
Last modification on : Thursday, October 1, 2020 - 3:28:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02499105, version 1

Collections

Citation

Patricia Gauthier. A propos de quelques fantômes chez Pascal Quignard : Présence par effraction et/ou intrusion. La Licorne - Revue de langue et de littérature française, Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2018, Présence par effraction et/ou intrusion, pp.153-165. ⟨halshs-02499105⟩

Share

Metrics

Record views

52