Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Passeurs de murs : pour une socio-anthropologie des réformateurs des prisons africaines

Résumé : Partout sur le continent africain se répètent les dénonciations de conditions de détention indignes, de surpopulation dramatique, d'usage abusif de la détention, de mauvais traitements infligés aux prisonniers. Face à ces constats accablants, une diversité de réformateurs interviennent, au nom d'un corpus de normes communes et mobilisant des "modèles voyageurs". Toutefois, leurs activités, inspirées par les droits humains, l'efficacité administrative ou la sécurité, ont des orientations diverses et font l'objet d'adaptations contrastées, au gré d'enjeux locaux. En s'appuyant sur une approche de socio-anthropologie de l'action publique, on déconstruira la notion de réforme, montrant en quoi la notion est ambiguë. En effet, ses différents acteurs peuvent agir en "passeurs de murs", ouvrant la prison sur l'extérieur mais aussi introduisant de nouvelles techniques de contrôle, sans nécessairement transformer plus largement le système de la pénalité. Pourtant, loin de conclure à l'immobilisme, on soulignera le rôle des réformateurs discrets, qui, dans l'ombre des experts professionnels de la réforme pénitentiaire, mettent en œuvre des changements modestes.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02496008
Contributor : Doc Triangle <>
Submitted on : Monday, March 2, 2020 - 4:43:59 PM
Last modification on : Wednesday, March 4, 2020 - 1:10:31 AM

Identifiers

Citation

Yasmine Bouagga. Passeurs de murs : pour une socio-anthropologie des réformateurs des prisons africaines. Politique africaine, Karthala, 2019, L'Afrique carcérale, pp.105-130. ⟨10.3917/polaf.155.0105⟩. ⟨halshs-02496008⟩

Share

Metrics

Record views

84