Skip to Main content Skip to Navigation
Other publications

Spleen et aliénation chez les militaires japonais : le suicide dans les Forces d'autodéfense

Résumé : Si les Forces d'autodéfense japonaises créées en 1954 pour assurer la défense de l'archipel dans le cadre du "pacifisme constitutionnel" n'ont jamais été engagées sur le champ de bataille, et donc n'ont jamais subi de pertes au combat, elles sont néanmoins affectées par un taux de suicide élevé par rapport aux forces armées étrangères qui lui sont comparables et aux autres fonctionnaires de l'Etat. L'article se propose de prendre la mesure du phénomène à partir d'une analyse critique des statistiques officielles, d'identifier les principales causes de suicide chez les militaires japonais et d'explorer les politiques mises en place par le ministère de la Défense pour prévenir le suicide. De façon plus générale, il met en valeur les carences du système de prise en charge du stress post-traumatique, alors que les militaires japonais en opérations extérieures sont de plus en plus exposés à des situations à risque.
Document type :
Other publications
Complete list of metadata

Cited literature [9 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02492715
Contributor : Eric Seizelet <>
Submitted on : Thursday, February 27, 2020 - 11:41:44 AM
Last modification on : Friday, September 18, 2020 - 2:34:55 PM
Long-term archiving on: : Thursday, May 28, 2020 - 3:06:34 PM

Files

ESIRISSuicides.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02492715, version 1

Citation

Eric Seizelet. Spleen et aliénation chez les militaires japonais : le suicide dans les Forces d'autodéfense. 2019, https://www.iris-france.org/wp-content/uploads/2019/09/Asia-Focus-122.pdf. ⟨halshs-02492715⟩

Share

Metrics

Record views

46

Files downloads

104