. De-subjectivité, Leur analyse conduit à distinguer différentes postures -qu'ils classent en quatre idéaux-types -en fonction du ressenti plus ou moins positif de ce que les jeunes vivent ou ont vécu au travail. Influencés par leurs souvenirs et par leur parcours, les rapports au travail des jeunes varient ainsi entre autres choses par ce qu'ils considèrent être des facteurs de bien-être ou de souffrance, à travers le prisme donc de leurs sentiments et de leur subjectivité. La construction sociale qui produit tel ou tel rapport au travail s'explique alors par le vécu, les expériences, les rencontres, mais aussi par la façon dont ils sont compris, évalués, supportés ou non, dans une logique de causalités réciproques ou de « boucles récursives », comme les nomme Edgar Morin, dans lesquelles « les produits et les effets sont eux-mêmes producteurs et causateurs de ce qui les produit, p.108, 1999.

, L'ensemble de travaux réunis ici permet de considérer que le rapport au travail des jeunes est ambivalent (comme celui des moins jeunes) et qu'il se construit dans un contexte social à la fois micro et macro, conjoncturel et structurel, objectif et subjectif

, De très nombreux auteurs ont traité des rapports au travail à l'emploi des jeunes (Longo, 2018) et des moins jeunes, 2003.

S. Gaviria and D. Mélo, De leur côté, Dominique Méda et Patricia Vendramin caractérisent le rapport au travail comme « le rapport que les individus entretiennent avec le travail, la valeur qu'ils lui accordent, la place plus ou moins grande qu'ils souhaitent que celui-ci occupe dans leur vie » (Méda, Vendramin, 210, p. 2). Aspects que Daniel Mercure confirme et développe en renvoyant le rapport au travail à « la manière de vivre le travail, à savoir la place qu'il occupe dans la vie, le sens qu'il revêt et les manières de s'y investir révélée par les façons de se le représenter et de se conduire dans l'exercice de l'activité productive, Le rapport à l'emploi concerne la relation que les individus et les collectifs entretiennent avec les conditions contractuelles (CDI ou non, temps plein ou non, etc.) et salariales (rémunérations, avantages acquis le cas échéant, p.145, 2018.

H. Arendt, Comment ces rapports se façonnent-ils, s'enrichissent-ils ou se dégradent-ils chez les jeunes avant l'emploi, au moment d'y accéder et dans les premières années de vie active, puis ensuite ? Il nous semble potentiellement fécond d'interroger cette notion en la reliant au « rapport au savoir » ou au rapport aux études. Bernard Charlot définit le rapport au savoir comme un « rapport au monde, à l'autre et à soi-même d'un sujet confronté à la nécessité d'apprendre [?] L'ensemble des relations qu'un sujet entretient avec un objet, un "contenu de pensée", une activité, une relation interpersonnelle, un lieu, une personne, une situation, une occasion, une obligation, etc., liés en quelque façon à l'apprendre et au savoir -par là-même il est aussi rapport au langage, rapport au temps, rapport à l'activité dans le monde et sur le monde, rapport aux autres, et rapport à soi-même comme plus ou moins capable d'apprendre telle chose dans telle situation, Tout en gardant ces précieuses références, il nous paraît intéressant de creuser la question des conditions de construction des rapports au travail (à l'activité, aux tâches, aux conditions matérielles et relationnelles de son exécution, à la place qu'il occupe dans les temps de vie comme dans les préoccupations, à sa valorisation plus ou moins grande) et à l'emploi (au poste, au contrat et à sa durée, à l'employeur et à la hiérarchie, à la qualification reconnue et à la rémunération reçue), pp.93-94, 1905.

. Mosconi, 2000) qui décrit le rapport comme le fruit d'une « dynamique intime » (un rapport singulier qui se constitue dans les rapports de l'enfant avec son entourage, puis évolue au gré des interactions dans le cadre des groupes et situations sociaux fréquentés durant la formation, On en revient au questionnement sur les modalités de construction du rapport au travail qu'un nouveau détour par le rapport au savoir peut éclairer en nous référant cette fois à Jacky Beillerot

, La poursuite de l'analyse du rapport des jeunes au travail pourrait gagner à s'appuyer sur une enquête centrée non seulement sur ce qu'est aujourd'hui ce rapport, mais aussi sur la façon dont opèrent les mécanismes

R. Abramovitch and L. C. Johnson, « Children's perceptions of parental work, Canadian Journal of Behaborial Science, vol.24, pp.319-332, 1992.

J. C. Abric, Pratiques sociales et représentations, Presses universitaires de France, 1994.

C. Achin and C. Marry, Nouveaux objets, nouvelles frontières », in Maruani M. (dir.), Je travaille donc je suis. Perspectives féministes, pp.113-119, 2018.

C. Agulhon and B. Convert, « La professionnalisation des cursus, axe majeur des réformes européennes ? », Cahiers de la recherche sur l'éducation et les savoirs, pp.5-19, 2011.

T. Alberio and D. Tremblay, Qualité de l'emploi et défi de l'articulation travail-études chez les jeunes étudiants québécois : une question de précarité ?, Revue Jeunes et société, n o 1, vol.2, pp.5-29, 2017.

A. Albert, C. Plumauzille, and S. Ville, Déplacer les frontières du travail, vol.32, pp.7-24, 2017.

P. Alonzo and C. Hugrée, Sociologie des classes populaires, 2014.

H. Arendt, Condition de l'homme moderne, 1961.

I. Bapteste and A. Trindade-chadeau, L'entrepreneuriat des jeunes : insertion professionnelle pour certains, levier d'apprentissage pour tous, INJEP/Cahier de l, p.41, 2014.

J. Barling, Employment, stress and family functioning, 1990.

J. Barling, «Work and family: In search of the missing links, Journal of Employee Assistance Research, vol.1, pp.271-285, 1992.

J. Barling, K. E. Dupre, and C. G. Hepburn, « Effects of Parent's Job Insecurity on Children's Work Belief and Attitudes, Journal of Applied Psychology, vol.83, pp.112-118, 1998.

J. Barling, E. K. Kelloway, and E. H. Bremermann, « Pre-employment predictors of union attitudes: The role of family socialization and work beliefs », Journal of Applied Psychology, vol.76, pp.725-731, 1991.

C. Baudelot and D. Glasman, Les jeunes, l'insertion, l'emploi, 1999.

C. Baudelot and M. Gollac, Une génération sacrifiée ? Jeunes des classes populaires dans la France désindustrialisée, 2003.

V. Becquet, « Moment étudiant, moment d'engagement. Regard sur les activités bénévoles des étudiants, Cent ans de mouvements étudiants, 2007.

H. Belleau, L. Gall, and J. , « Jeunes d'ici et d'ailleurs : de la rencontre des valeurs à la distinction des genres, Les valeurs des jeunes, 2004.

J. Bene, Les jeunes face au travail : un regard ambivalent, reflet de disparité », INJEP Analyses et synthèses, p.24, 2019.

R. Bercot, « Le devenir des femmes en chirurgie : la diversité des mondes de socialisation », Travail et emploi, issue.141, pp.37-52, 2015.

L. Bereni, S. Chauvin, A. Jaunait, and A. Revillard, Introduction aux Gender Studies. Manuel des études sur le genre, 2008.

G. Bergonnier-dupuy, Famille(s) et scolarisation », Revue française de pédagogie, vol.151, pp.5-16, 2005.

S. Béroud, C. Dupuy, M. Kahmann, and K. Yon, Une génération a-syndicale ? », Agora débats/jeunesses, vol.82, pp.7-25, 2019.

R. W. Bibby and D. C. Posterski, La nouvelle génération: les opinions des jeunes du Canada sur leurs valeurs, 1986.

G. W. Bibby and D. C. Posterski, Teen trends: a nation in motion, 1992.

C. Bidart, « Dynamiques des réseaux personnels et processus de socialisation : évolutions et influences des entourages lors des transitions vers la vie adulte », Revue française de sociologie, vol.49, pp.559-583, 2008.

C. Bidart and M. Longo, Bifurcations biographiques et évolutions des rapports au travail », CEREQ XIV es Journées d'étude sur les données longitudinales dans l'analyse du marché du travail, pp.40-52, 2007.

A. Bidet-mordrel, E. Galerand, and D. Kergoat, Analyse critique et féminismes matérialistes, pp.5-27, 2016.

G. Bock, « Les dichotomies en histoire des femmes : un défi, Clio. Histoire, vol.32, pp.53-88, 2010.

E. Bonnet, Z. Mazani, and E. Verley, « De la "qualité de l'emploi" au, 2018.

R. Boudon, Déclin de la morale ? Déclin des valeurs ?, 2002.

P. Bourdieu, Esquisse d'une théorie de la pratique, 1972.

P. Bourdieu, Cours au Collège de France, Sociologie générale, vol.1, 1981.

P. Bourdieu and J. Passeron, La reproduction, 1970.

S. Bourdon, M. Longo, and J. Charbonneau, Les figures de réussite, des clés pour appréhender les bifurcations scolaires et professionnelles », Formation emploi, vol.134, pp.27-45, 2016.

P. Bréchon, Les valeurs des Français. Évolutions de, 1980.

V. Briant and D. De),-glaymann, Le stage. Formation ou exploitation ?, 2013.

Y. Brinbaum and S. Issehnane, « Les débuts de carrière des jeunes issus de l'immigration : une double pénalité ? », Bref du CEREQ, p.341, 2015.

D. Castéra and N. Gougain, Les jeunes et l'avenir du travail, JOFR/ Les avis du CESE, séance du mercredi 27 mars 2019, 2019.

Z. Cemalcilar, E. Secinti, and N. Sumer, « Intergenerational Transmission of Work Values: A Meta-Analytic Review, Journal of Youth and Adolescence, vol.47, pp.1559-1579, 2018.

O. Chambard, « L'éducation des étudiants à l'esprit d'entreprendre : entre promotion d'une idéologie de l'entreprise et ouverture de perspectives émancipatrices, vol.127, pp.7-26, 2014.

J. Charbonneau, « Valeurs transmises, valeurs héritées, dir.) Les valeurs des jeunes, 2004.

C. B. , Du rapport au savoir. Éléments pour une théorie, 1999.

M. Chatot, « Homme au foyer : la répartition des tâches domestiques au sein du couple. Vers une inversion des rôles ?, Revue des politiques sociales et familiales, vol.122, pp.89-99, 2016.

V. Cicchelli, « Concilier l'investissement dans les études avec la vie extra-scolaire : entre logique inconditionnelle et personnalisation du partenariat intergénérationnel, La construction de l'autonomie. Parents et jeunes adultes face aux études, 2001.

R. Cloutier, L. Champoux, and C. Jacques, Nos ados et les autres : Étude comparative des adolescents des Centres jeunesse du Québec et des élèves du secondaire, Québec, Centre de recherche sur les services communautaires, 1994.

T. Côme and R. Morder, Les engagements étudiants. Formes collectives et organisées d'une identité étudiante, 2009.

T. Couppié, A. Dupray, D. Épiphane, and V. Mora, dir.), 2018.

T. Couppié and D. Épiphane, 20 ans d'insertion professionnelle des jeunes : entre permanences et évolutions, CEREQ Essentiels, pp.141-149, 2018.

J. Couronné, Peu importe, du moment que je travaille, 2017.

J. Couronné and F. Sarfati, Une jeunesse (in)visible : les Neets de la Garantie jeunes », Travail et emploi, n o 153, janvier-mars, pp.41-66, 2018.

E. Coursaget and S. Quenson, La professionnalisation de l'enseignement supérieur. De la volonté politique aux formes concrètes, 2012.

D. , « Trajectoires de socialisation et rapport à l'emploi », Revue française des affaires sociales, n o 2, avril-juin, pp.85-95, 1992.

L. Davoine, Les déterminants de la satisfaction au travail en Europe : l'importance du contexte, Document de travail du Centre d'études de l, p.76, 2006.

B. Delay, Les jeunes : un rapport au travail au singulier ? Une tentative pour déconstruire le mythe de l'opposition entre les âges, Centre d'études de l'emploi/Document de travail n o 104, 2008.

D. Demazière and M. Et-zune, « L'emploi et le travail vus depuis le chômage : enquête sur les expériences des chômeurs, La revue de l'IRES, vol.2, 2016.

D. Demazière and M. Zune, « Qu'est-ce que le travail quand on n'a pas d'emploi ? Le travail non salarié à l'aune des projections d'avenir des chômeurs, pp.133-152, 2018.

, Bilan social du Ministère de l'Éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, DEPP, 2015.

C. Dubar, Construction des identités sociales et professionnelles, Armand Colin, 1991.

C. Dubar, « Formes identitaires et socialisation professionnelle », Revue française de sociologie, vol.33, pp.505-529, 1992.

C. Dubar, Construction des identités sociales et professionnelles, Armand Colin, 2015.

C. Dubar and S. Nicourd, Les biographies en sociologie, 2017.

F. Dubet, Injustices. L'expérience des inégalités au travail, 2006.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00646502

F. Dubet, Les sentiments de justice à et sur l'école, Conflits de justice à l'école et au-delà », in Duru-Bellat M. (dir.), pp.43-55, 2009.

E. Durkheim, De la division du travail social, 1996.

S. Fortino, A. Jeantet, and A. Tcholakova, « Émotions au travail, travail des émotions », La nouvelle revue du travail, 2015.

A. Fretel, « La notion d'accompagnement dans les dispositifs de la politique d'emploi : entre centralité et indétermination », Revue Française de Socio, vol.1, pp.55-79, 2013.

B. Froment, « Les effets du travail salarié en première année universitaire », SociologieS, 2012.

O. Galland, Sociologie de la jeunesse (3e éd, 2004.

O. Galland and B. Roudet, Les valeurs des jeunes, Tendances en France depuis, vol.20, 2001.

O. Galland and B. Roudet, Les jeunes Européens et leurs valeurs : Europe occidentale, 2005.

H. Garner, D. Méda, and C. Sénik, La place du travail dans l'identité, DARES, Ministère des affaires sociales, du travail et de la solidarité, Documents d'études, p.92, 2005.

S. Gaviria and D. Mélo, Dossier thématique « Jeunes sans diplôme et rapport au travail. Les apports des recherches internationales, p.79, 2018.

. Gaviria, Revenir vivre en famille. Devenir adulte autrement, 2020.

J. Giret, « Les mesures de la relation formation-emploi », Revue française de pédagogie, vol.192, pp.23-36, 2015.

D. Glaymann and G. Tiffon, Le piège de l'employabilité. Critiques d'une notion au regard de ses usages sociaux, pp.215-247, 2017.

S. Gollac, « La fonction publique : Une voie de promotion sociale pour les enfants des classes populaires ? », Sociétés contemporaines, vol.58, pp.41-64, 2005.

J. Hamel, « Pour une vue longitudinale sur les jeunes et le travail », Cahiers internationaux de sociologie, vol.115, pp.255-268, 2003.

S. Hennekam, Work Values of Various Generations in France and the Netherlands: A Pilot Study, International Journal of Diversity in Organisations, vol.11, issue.3, pp.37-50, 2011.

G. Hofstede, Culture's consequences: comparing values, behaviors, institutions, and organizations across nations (2e éd, 2001.

R. Hoggart, La culture du pauvre: Étude sur le style de vie des classes populaires en Angleterre, 1981.

F. Houseaux, « La famille, pilier des identités, Division des enquêtes et études démographiques, INSEE, 2003.

N. Howe and W. Strauss, Millennials rising: the next great generation, vol.415, 2000.

R. Inglehart, M. Basanez, and A. Moreno, Human values and beliefs: a cross-cultural sourcebook, 1998.

A. Jeantet, Les émotions au travail, 2018.

M. K. Johnson, R. A. Sage, and J. T. Mortimer, Work Values, Early Career Difficulties, and the U.S. Economic Recession, vol.75, pp.242-267, 2012.

E. K. Kelloway and L. Watts, Preemployment predictors of union attitudes: Replications and extension, Journal of Aplied Psychology, vol.76, pp.631-634, 1994.

D. Kergoat, « Division sexuelle du travail et rapports sociaux de sexe, Dictionnaire critique du féminisme, Presses universitaires de France, pp.35-44, 2000.

J. Krinsky and M. Simonet, « Déni de travail : l'invisibilisation du travail aujourd'hui », Sociétés contemporaines, vol.87, pp.5-23, 2012.

S. Labbé, . Travail, and M. Emploi, Profession : quel idéal ? », Chroniques du travail, pp.94-113

C. Lalive-d'épinay, Significations et valeurs du travail, de la société industrielle à nos jours, Traité de sociologie du travail, pp.55-82, 1994.

C. Lalive-d'épinay, (dir.), Parcours de vie. Regards croisés sur la construction des biographies contemporaines, pp.187-205, 2005.

M. Lallement, Une sociologie contemporaine, 2007.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00745425

J. Landour, « L'indépendance favorise-t-elle l'articulation travail/famille ? », Connaissance de l'emploi, vol.147, pp.1-4, 2019.

J. Laufer, S. Lemière, and R. Silvera, « Pourquoi le travail des femmes vaut-il moins ?, pp.137-154, 2014.

J. Laufer, C. Marry, and M. Maruani, Le travail du genre. Les sciences sociales du travail à l'épreuve des différences de sexe, 2003.

F. Lefresne, Les jeunes et l'emploi, 2003.

P. Lemistre, Dévalorisation des diplômes et accès au premier emploi », Revue d'économie politique, vol.113, pp.47-58, 2003.

M. Longo, « Entrer dans la vie professionnelle dans un contexte social incertain. Le cas des jeunes en Argentine », Temporalités, p.11, 2010.

M. Longo, Transitions des jeunes vers la vie adulte : processus d'insertion et rapports à la vie professionnelle. Perspectives pour les programmes d'action, 2011.

M. Longo, Les enjeux de la comparaison internationale des données biographiques », Terrains et Travaux, n o 21, vol.2, pp.125-143, 2012.

M. Longo, Tiempos contingentes. Inserción laboral de jóvenes en la Argentina pos crisis, pp.99-122, 2014.

M. Longo, « Les parcours de vie des jeunes comme des processus », Les Cahiers dynamiques, vol.67, pp.48-57, 2016.

M. Longo, « Rapports au travail des jeunes, pratiques d'emploi et diplômes. L'amalgame des parcours différenciés », Agora débats/jeunesses, vol.79, pp.67-85, 2018.

M. Longo and S. Bourdon, « La configuration en « deux temps » des rapports à la vie professionnelle, Théories et recherches, 2016.

M. Loriol, Le temps de la fatigue, 2000.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00362600

M. Loriol, Le(s) rapport(s) des jeunes au travail, Rapport d'étude, INJEP, 2006.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-01469875

K. Mannheim, Le problème des générations, 2005.

M. Maruani, « L'emploi dans une société de plein chômage, Sociologie du travail : 40 ans après, 2001.

M. Maruani, Femmes, genre et sociétés. L'état des savoirs, 2005.

M. Maruani, Travail et genre dans le monde. L'état des savoirs, 2013.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-01432406

M. Maruani, Je travaille donc je suis. Perspectives féministes, dir.), 2018.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-01952943

M. Maruani, Travail et emploi des femmes, 2000.

K. Marx, , 1975.

D. Mélo, Les CDI dans la tourmente, Presses de Sciences Po, 2010.

D. Méda, « Comment mesurer la valeur accordée au travail ?, vol.1, pp.121-140, 2010.

D. Méda and P. Vendramin, « Les générations entretiennent-elles un rapport différent au travail ?, 2010.

D. Méda and P. Vendramin, Réinventer le travail, Presses universitaires de France, 2013.

D. Mercure and M. Vultur, La Signification du travail, 2010.

D. Mercure and M. Vultur, Dix concepts pour penser le nouveau monde du travail, 2019.

D. Mercure, M. Vultur, and . C. Fleury, Valeurs et attitudes des jeunes travailleurs à l'égard du travail au Québec : une analyse intergénérationnelle. » Relations industrielles, vol.67, pp.177-198, 2012.

M. Millet, Les étudiants et le travail universitaire, 2003.

, Les valeurs des jeunes de 16 à 20 ans, 1980.

B. Moignard, L'école et la rue : fabriques de délinquance, 2008.

E. Morin, La tête bien faite, 1999.

J. T. Mortimer and J. Lorence, « Occupational Experience and the Self-Concept: A Longitudinal Study, Social Psychology Quarterly, vol.42, pp.307-323, 1979.

N. Mosconi, « Les filles ne réussissent-elles qu'à l'école ?, pp.121-136, 2014.

N. Mosconi, J. Beillerot, and C. Blanchard-laville, The meaning of working, Formes et formations du rapport au savoir, 1987.

J. Naudet, Mobilité sociale et explications de la réussite en France, aux États-Unis et en Inde », Sociologie, vol.3, pp.39-59, 2012.

C. Nicole-drancourt, « Mesurer l'insertion professionnelle », Revue française de sociologie, vol.35, pp.37-68, 1994.

C. Nicole-drancourt and L. Roulleau-berger, Les jeunes et le travail, 2001.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00497893

M. Otero, Le travail contemporain comme activité sociétale totale: socialisation, pathologies et individualité, 2017.

S. Paugam, Le salarié de la précarité : les nouvelles formes de l'intégration, 2000.

F. Pichault and M. Pleyers, Pour en finir avec la génération Y... enquête sur une représentation managériale », Annales des Mines -Gérer et comprendre, pp.39-54, 2012.

V. Pinto, À l'école du salariat. Les étudiants et leurs « petits boulots, 2014.

F. Piotet, Emploi et travail. Le grand écart, 2007.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00364593

C. S. Piotrkowki and E. Stark, « Children and adolescents look at their parent's job », In How children and adolescents view the world of work, 1987.

G. Pronovost and C. Royer, Les valeurs des jeunes, 2004.

M. Provost, « L'employabilité et la gestion de l'exclusion du travail, Nouvelles pratiques sociales, vol.2, pp.71-82, 1989.

B. D. Rosso, K. H. Dekas, and A. Wrzesniewski, « On the meaning of work: A theoretical integration and review, Research in Organizational Behavior, vol.30, pp.91-127, 2010.

N. Roux, « La mobilité sociale d'artistes du spectacle issus des classes populaires. Des " transclasses" entre désir d'émancipation et sentiment d'illégitimité », Lien social et Politiques, vol.74, pp.57-76, 2015.

J. Roy, Valeurs des collégiens et réussite scolaire : convergences et divergences, 2004.

C. Royer, « Voyage au coeur des valeurs des adolescents : la famille, grand pilier d'un système ». Enfances, familles, générations, pp.110-128, 2006.

T. Saba, Les valeurs des générations au travail : les introuvables différences, vol.39, pp.27-41, 2017.

F. Sarfati, Une sociologie de l'incertitude sur les marchés du travail, 2012.

F. Sarfati, Enquête auprès de jeunes, des professionnels des missions locales et de leurs partenaires », Cahiers de l'action, Emplois d'avenir : regards croisés d'acteurs, vol.45, pp.9-16, 2015.

O. Schwartz, Peut-on parler des classes populaires ? », La Vie des idées, 2011.

Y. Siblot, M. Cartier, I. Coutant, O. Masclet, and N. Et-renahy, Sociologie des classes populaires contemporaines, 2015.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01425653

M. Simonet, Le travail bénévole. Engagement citoyen ou travail gratuit ?, 2010.

J. Solard and R. Coppoletta, « La décohabitation, privilège des jeunes qui réussissent ? », Économie et Statistique, vol.469, pp.61-84, 2014.

L. Tanguy, L'introuvable relation formation-emploi : un état des recherches en France, 1986.

J. Testi, « La reconnaissance académique de l'engagement bénévole des étudiants », Éducation et socialisation, p.41, 2016.

C. Thélot, Tel père, tel fils ? Position sociale et origine familiale, 1982.

M. Thibault, Une génération sacrifiée ? Jeunes des classes populaires dans la France désindustrialisée, 2017.

N. G. Thomas and D. C. Feldman, The relationships of age with job attitudes: A meta-analysis, Personnel Psychology, vol.63, pp.677-718, 2010.

A. Trindade-chadeau and . Dir, Faciliter la transition vers l'emploi des jeunes : stratégies locales d'accompagnement, INJEP/Cahier de l, p.37, 2012.

C. Trottier, « Le rapport au travail et l'accès à un emploi stable, à temps plein, lié à la formation : vers l'émergence des nouvelles normes ?, 2000.

F. Truong, Jeunesses françaises. Bac+5 made in banlieue, 2015.

C. Van-de-velde, Sociologie comparée de la jeunesse en Europe, Presses universitaires de France, 2008.

P. Vendramin, Changing Social Patterns of Relation to Work, Final Synthesis Report, 2008.

E. Verdier and M. Vultur, « L'insertion professionnelle des jeunes : un concept historique, ambigu et sociétal », Revues Jeunes et Société, vol.1, pp.4-28, 2016.

B. Vial, Avoir le déclic, Le parcours en question : comprendre les tensions entre les logiques individuelles, collectives et institutionnelles, Colloque national, 2017.

J. Vincens, Des formations pour quels emplois ?, pp.149-162, 2005.

M. Weber, Essai sur la théorie des sciences, 1904.

F. Weber, Le travail à côté. Étude d'ethnographie ouvrière, 1989.

M. Weber, L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme, 1905.

E. Zolesio, Chirurgiens au féminin ? Des femmes dans un métier d'hommes, Presses universitaires de Rennes, Rennes. Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire (INJEP), service à compétence nationale/DJEPVA 95 avenue de France, 2012.