Skip to Main content Skip to Navigation
Other publications

Henry Fresneau, polyphonie et musication. Boîte à outils d'éléments structuraux et historiques pour le placement du texte dans la polyphonie vernaculaire du XVIe siècle. [Atelier de recherche à la médiathèque du CNSMD Lyon]

Résumé : Atelier de recherche de la médiathèque du CNSMD Lyon, 04/02/2020 (13h30 - 15h30).

Lorsqu’il fait face à un facsimilé ou à un original d’époque, le musicien ne peut faire l’économie de s’interroger sur tous les éléments qui ne sont pas explicites dans la source : quelles altérations appliquer, à quel tempo réaliser cette musique, comment placer les syllabes sur la mélodie ?
En effet, comme en témoignent de nombreux traités, les interprètes de l’époque avaient un savoir pratique qui rendait inutile la transcription de ces informations sur le papier : ils savaient quelles pouvaient être les réponses à ces questions. Aujourd’hui, ce savoir est en partie perdu, notamment sur les répertoires laissés de côté par les traités, comme la chanson profane vernaculaire. Par ailleurs, même concernant les genres bien documentés au niveau théorique, cette documentation ne traite la plupart du temps que d’éléments musicologiques — lorsqu’elle aborde la question de l’association entre les unités linguistiques et les unités musicales, elle demeure fragmentaire et sujette à interprétation.

Pour comprendre quelle réponse apporter à la question du lien entre texte et musique, une approche pluridisciplinaire est nécessaire. C’est le sens de l’association entre Sophie Chouvion, doctorante en musicologie, Timothée Premat, doctorant en Sciences du Langage et Axelle Verner, mezzo-soprano spécialisée dans l’interprétation des répertoires anciens. Ils proposent, dans ce travail commun, d’explorer le corpus des chansons leigeres d’Henry Fresneau, dont l’édition est au centre de la thèse de Sophie Chouvion. En appliquant les méthodes des Sciences du Langage, qui proposent un cadre théorique et des outils rigoureux pour l’analyse du lien entre texte et musique, ces trois intervenants veulent présenter à la fois le paradigme général dans lequel doit être envisagée la question du lien entre texte et musique, et son application concrète à un répertoire donné. Ce répertoire, constitué de polyphonies vernaculaires du XVIe s., représente par ailleurs un cas extrême concernant l’association entre le texte et la musique.
Seront abordés les points suivants : la question de la gestion musicale des répétitions textuelles, la question de l’élision du “-e final”, du placement des syllabes dans les mélismes et enfin du lien entre les groupes et accents textuels et ceux de la musique. L’approche adoptée mêlera considérations issues du mouvement HIP (Historically Informed Practice) et analyse structurale du texte et de la musique, pour proposer aux interprètes une boîte à outils. L’objectif pédagogique poursuivi est celui d’une plus grande autonomie des interprètes sur ces questions.

Cet atelier de recherche de la médiathèque, qui se veut participatif et interactif, est ouvert à tous.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02441724
Contributor : Timothée Premat <>
Submitted on : Thursday, January 16, 2020 - 9:58:08 AM
Last modification on : Tuesday, March 31, 2020 - 2:42:07 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02441724, version 1

Citation

Sophie Chouvion, Axelle Verner, Timothée Premat. Henry Fresneau, polyphonie et musication. Boîte à outils d'éléments structuraux et historiques pour le placement du texte dans la polyphonie vernaculaire du XVIe siècle. [Atelier de recherche à la médiathèque du CNSMD Lyon]. 2020. ⟨halshs-02441724⟩

Share

Metrics

Record views

43