Skip to Main content Skip to Navigation
Directions of work or proceedings

Histoire de l'université de Toulouse : Le Moyen Âge XIIIe-XVe siècle, vol. I (Jacques Verger et Patrice Foissac, dir.), L'époque moderne, vol.II (Patrick Ferté, dir.), L'époque contemporaine, vol.III (C. Barrera, dir.)

Résumé : Vol. 1 L’université de Toulouse a pris forme entre 1229 et 1245 et a acquis ses statuts définitifs au début du XIVe siècle. Elle atteignit alors son apogée médiéval ; ses effectifs de maîtres et d’étudiants en faisaient la seconde université française après celle de Paris et son aire de recrutement s’étendait de l’Atlantique à la Méditerranée, du Massif central aux Pyrénées, avec d’importants prolongements dans la péninsule Ibérique. Après 1350, elle entre dans un siècle de difficultés : guerres, épidémies, désordres religieux, mutations politiques, incertitudes morales et intellectuelles. Elle parvient cependant à surmonter, mieux que d’autres, ces crises successives et, dans les années 1470, une importante série de réformes lui permettent de reprendre sa croissance et d’entrer dans une ère nouvelle, celle de l’humanisme et de la Renaissance. L’université de Toulouse a été l’une des plus anciennes et des plus importantes universités occidentales du Moyen Âge. Elle s’est illustrée en particulier, comme les autres grandes universités du versant méridional de l’Europe, – Bologne, Padoue ou Salamanque, –, par l’excellence de ses enseignements juridiques. Mais elle ne se réduit pas à un modèle préexistant. Elle a été une création originale, qui se distinguait par l’équilibre de ses institutions, l’ampleur de son rayonnement et le dynamisme de ses maîtres – les doctores Tholosani. Tout en préservant son autonomie, elle s’intégrait profondément dans le tissu social et culturel de la ville de Toulouse et de la région toulousaine ; elle est devenue un élément de leur identité même, y fondant, sur des bases historiques solides, une tradition d’enseignement supérieur qui s’est perpétuée jusqu’à nos jours. Vol. 2 L’histoire de l’université de Toulouse à l’époque contemporaine commence par sa suppression en 1793. Pourtant, même à terre, Toulouse la savante résiste et met en place des solutions pour continuer à transmettre le savoir. Très vite, une Université impériale centralisée (1806-1808) la dote à nouveau de plusieurs facultés, tandis que deux écoles (médecine et vétérinaire) entament leur ascension. Ce cadre impérial, modifié par la IIIe République qui rénove l’enseignement supérieur et crée, en 1896, « l’université de Toulouse », va fonctionner jusqu’en 1968. La loi Faure, issue des contestations du printemps, donne alors à l’université toulousaine le visage qu’on lui connaît. Ce sont tous les aspects de la vie de l’université, laquelle change radicalement d’échelle de 1793 aux années 2010, qui font l’objet de ce volume : son histoire institutionnelle très féconde, sa vie architecturale et matérielle, son activité scientifique et pédagogique. Une place centrale est aussi faite aux acteurs de l’université et des grandes écoles, étudiants, professeurs, personnels administratifs et techniques, qui en font un univers scientifique, social et culturel particulier, mais fondamentalement connecté à son environnement local, national et international. Vol. 3 L’histoire de l’université de Toulouse à l’époque contemporaine commence par sa suppression en 1793. Pourtant, même à terre, Toulouse la savante résiste et met en place des solutions pour continuer à transmettre le savoir. Très vite, une Université impériale centralisée (1806-1808) la dote à nouveau de plusieurs facultés, tandis que deux écoles (médecine et vétérinaire) entament leur ascension. Ce cadre impérial, modifié par la IIIe République qui rénove l’enseignement supérieur et crée, en 1896, « l’université de Toulouse », va fonctionner jusqu’en 1968. La loi Faure, issue des contestations du printemps, donne alors à l’université toulousaine le visage qu’on lui connaît. Ce sont tous les aspects de la vie de l’université, laquelle change radicalement d’échelle de 1793 aux années 2010, qui font l’objet de ce volume : son histoire institutionnelle très féconde, sa vie architecturale et matérielle, son activité scientifique et pédagogique. Une place centrale est aussi faite aux acteurs de l’université et des grandes écoles, étudiants, professeurs, personnels administratifs et techniques, qui en font un univers scientifique, social et culturel particulier, mais fondamentalement connecté à son environnement local, national et international.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02435112
Contributor : Caroline Barrera <>
Submitted on : Friday, January 10, 2020 - 3:16:38 PM
Last modification on : Tuesday, January 14, 2020 - 5:19:59 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02435112, version 1

Collections

Citation

Caroline Barrera, Patrick Ferté. Histoire de l'université de Toulouse : Le Moyen Âge XIIIe-XVe siècle, vol. I (Jacques Verger et Patrice Foissac, dir.), L'époque moderne, vol.II (Patrick Ferté, dir.), L'époque contemporaine, vol.III (C. Barrera, dir.). Caroline Barrera et Patrick Ferté. Editions midi-pyrénéennes, pp.352, 2019, 979-10-93498-49-2. ⟨halshs-02435112⟩

Share

Metrics

Record views

98