Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

L’accueil des patients formateurs par les étudiants des deux premiers cycles de médecine : Représentations et transformations.

Abstract : L’une des caractéristiques de la pédagogie médicale à Lyon 1 est la place laissée aux initiatives étudiantes et la volonté de prendre au sérieux non seulement les retours des étudiants lors des évaluations, mais également leurs propositions. Ces étudiants bénéficient depuis déjà plusieurs années de l’engagement d’un grand nombre de patients qui prennent part aux enseignements. Certains d’entre eux viennent en amphithéâtres ou lors de Travaux Dirigés facultaires pour partager leur expertise et/ou leurs expériences (Enseignements de Sciences Humaines et Sociales tout au long du 1er cycle, enseignements de Diabétologie, Pédiatrie au 2e cycle, Spécialité de Médecine Générale au 3e cycle, etc.). D’autres personnes concernées par des maladies chroniques rencontrent les étudiants par petits groupes à un moment-clé de leur construction professionnelle, et notamment au tout début des stages pratiques hospitaliers en 3e année. Quelles représentations ont les étudiants de ces interventions de patients dans leurs formations ? Qu’en attendent-ils ? Des données collectées au cours du projet PACTEM (http://pactem.hypotheses.org) ainsi que d’enquêtes conduites très récemment auprès du public étudiant (Saintigny et Wahl) témoignent du fait que les étudiants accueillent avec beaucoup d’enthousiasme et d’intérêt les patients dans leur faculté. Ce que l’institution considère parfois encore comme une révolution pour la formation médicale semble d’ailleurs apparaître comme une évidence pour les étudiants. On notera quand même que ces étudiants ont tendance à cantonner les apports des patients à un travail sur le « savoir-être » plutôt que sur les « savoirs », le médecin restant souvent le principal détenteur des connaissances. Nous proposons d’interroger l’accueil fait par les étudiants aux patients formateurs à partir de ces enquêtes menées à Lyon mais aussi à l’aune des données plus générales sur les attitudes, attentes et représentations générées par le dispositif de formation médicale (Richard et Saint André 2012). Celui-ci comprend aussi un curriculum caché à travers lequel des étudiants en médecine apprennent une certaine culture médicale, qui en retour modèle leurs représentations et attentes (Hafferty et Franck 1994). Accueillir des patients formateurs, c’est réfléchir à la place et aux apports des patients. N’est-ce pas aussi pour les étudiants eux-mêmes l’occasion de jeter un regard critique sur les manques et les travers de leur propre formation et les besoins de la transformer ? Références : • Davin L, Thistlethwaite J, Bartle E, 2018, ''Compassion, the first emotion ditched when I’m busy’. The struggle to maintain our common humanity', MedEdPublish, 7, [3], 29 • Hafferty F et Franck R 1994, « The hidden curriculum, ethics teaching, and the structure of medical education ». Academic Medicine 69, 861–871 • Hardy-Dubernet et Gaddéa, De « faire médecine » à « faire de la médecine », DREES, Série Etudes, 2005, n°16 • Richard, I Saint André, J. 2012 Comment nos médecins sont-ils formés ?, Paris, Les Belles Lettres.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02430197
Contributor : Nicolas Lechopier <>
Submitted on : Tuesday, January 7, 2020 - 10:48:24 AM
Last modification on : Monday, October 19, 2020 - 10:56:28 AM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02430197, version 1

Collections

Citation

Nicolas Lechopier, Lucile Wahl, Pierre Saintigny, Moreau Alain. L’accueil des patients formateurs par les étudiants des deux premiers cycles de médecine : Représentations et transformations.. 2è colloque inter-universitaire sur l'engagement des patients dans la formation médicale , Oct 2019, Lyon, France. ⟨halshs-02430197⟩

Share

Metrics

Record views

60