Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

LES CLASSES PRÉPARATOIRES DE PROXIMITÉ, ENTRE DÉMOCRATISATION ET LOI DU MARCHÉ

Résumé : 169 Pour lutter contre les inégalités de recrutement des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), de nouvelles filières scientifiques ont été implantées dans des lycées moins élitistes, avec l'objectif de se rapprocher socialement et spatialement des publics populaires. Pour assurer leur recrutement, ces CPGE de proximité ont dû développer leur attractivité sur un marché spécifique. En s'appuyant sur une enquête analysant les voeux d'orientation des lycéens, les conditions de la concurrence entre établissements et les stratégies que développent leurs personnels pour attirer des candidats, notre recherche met en évidence des pratiques de communication voire de marketing qui témoignent de l'acceptation d'un fonctionnement marchand. Les arguments qu'avancent enseignants et chefs d'établissement pour décrire et justifier leurs actions montrent qu'ils sont conduits à construire des compromis entre différentes logiques. Ces logiques relèvent d'une part des impératifs de la concurrence et de l'efficacité, d'autre part de leur volonté de répondre à leur mission civique de démocratisation par plus de proximité et de familiarité avec leur public potentiel. L es classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), filières sélectives et attractives de l'enseignement supérieur, sont depuis de longues années interrogées [Baudelot, dethare et alii, 2003 ; sénat, 2007 ; leMaire, 2008]. Elles accueillent en effet essentiellement des jeunes issus des milieux économiquement favorisés ou disposant d'un important capital culturel [saint-Martin, 2008] : ainsi, en 2017-2018, 48,5 % des étudiants inscrits dans une CPGE classique ou dans une CPGE intégrée dans une école sont des enfants de cadres et professions intellectuelles supérieures, alors que cette catégorie ne représente que 30 % des effectifs universitaires. Plusieurs réformes ont cependant été mises en oeuvre dans un souci d'élargissement social et spatial de leur recrutement [allouCh et van zanten, 2008 ; Buisson-Fenet et landrier, 2008 ; duterCq et daverne, 2009 ; van zanten, 2010 ; darMon, 2012]. Ainsi, le nombre des CPGE
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02426391
Contributor : Juliette Caillaudeau <>
Submitted on : Thursday, January 2, 2020 - 12:04:44 PM
Last modification on : Monday, June 28, 2021 - 8:18:06 AM
Long-term archiving on: : Monday, April 6, 2020 - 10:08:04 PM

File

depp-2019-EF100-article-08.pdf
Publication funded by an institution

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02426391, version 1

Collections

Citation

Yves Dutercq, Xavière Lanéelle, Christophe Michaut, Pauline David. LES CLASSES PRÉPARATOIRES DE PROXIMITÉ, ENTRE DÉMOCRATISATION ET LOI DU MARCHÉ. Éducation & formations, DEPP, 2019, La réussite des élèves : contextes familiaux, sociaux et territoriaux, pp.169-184. ⟨halshs-02426391⟩

Share

Metrics

Record views

149

Files downloads

182