Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Le 'De generatione et corruptione' au « siècle d’or » des encyclopédies médiévales

Résumé : Les encyclopédies de la période comprise entre 1210 et 1260 furent les premiers ouvrages à utiliser les traductions d’Aristote. Dans cette période, la connaissance du De generatione va du silence, chez Alexandre Nequam et Thomas de Cantimpré, à une utilisation marginale chez Barthélemy l’Anglais et très maîtrisée, et littérale, chez Arnold de Saxe, le plus aristotélicien d’entre eux. Chez Vincent de Beauvais elle prend des formes diverses : citations directes contractées, nouvelles classifications de la philosophie naturelle, allusions philosophiques passées par Albert le Grand. Les encyclopédistes ont aussi transmis, consciemment ou non, des notions du traité via des intermédiaires. Chez la plupart, à travers le Canon d’Avicenne, à propos du mélange des éléments qui forme la complexion propre à la forme spécifique des corps. Dans la version trifaria du Speculum maius de Vincent de Beauvais, des extraits parviennent aussi dans la version trifaria, à travers des classifications des sciences arabes qui permettaient de rester à la surface du traité, ou via le De homine d’Albert le Grand. On en reste néanmoins à un aristotélisme contrebalancé par des textes naturalistes latins antiques et médiévaux, par des traités médicaux arabes, et même par des citations patristiques. Il n’est pas question d’un questionnement philosophique, mais d’un exposé dans une vision naturaliste plus médicale que spéculative. Dans tous ces cas, le texte est toujours représenté dans la version gréco-latine littérale de Burgundio de Pise. Dans les encyclopédies un peu plus tardives, l’aristotélisme et la réflexion philosophique triomphent et vont de pair avec des citations explicites, littérales et intensives. C’est le cas du Compendium philosophiae où de véritables questions correspondent aux débats qui agitent les commentaires contemporains sur le De generatione. Ceci montre à quel point la fonction de l’encyclopédie naturelle ou du commentaire philosophique naturaliste – où excelle déjà Albert le Grand – se modifie entre 1230 et 1250 environ.
Complete list of metadatas

Cited literature [5 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02424112
Contributor : Isabelle Draelants <>
Submitted on : Thursday, December 26, 2019 - 5:41:19 PM
Last modification on : Wednesday, January 8, 2020 - 1:20:47 AM
Long-term archiving on: : Friday, March 27, 2020 - 3:48:06 PM

File

Draelants De generatione et co...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02424112, version 1

Collections

Citation

Isabelle Draelants. Le 'De generatione et corruptione' au « siècle d’or » des encyclopédies médiévales. Lire Aristote au Moyen Age et à la Renaissance. Réception du traité Sur la génération et la corruption. Actes de la table ronde du 5 avril 2005, éd. Joëlle DUCOS – Violetta GIACOMOTO-CHIARRA, Champion, 2011, 978-2-7453-2166-4. ⟨halshs-02424112⟩

Share

Metrics

Record views

21

Files downloads

37