Skip to Main content Skip to Navigation
Other publications (Book Review)

Compte-rendu de WATEAU Fabienne, 2016. On ne badine pas avec le progrès. Barrage et village déplacé au Portugal

Résumé : WATEAU Fabienne, 2016. On ne badine pas avec le progrès. Barrage et village déplacé au Portugal WATEAU Fabienne, 2016. On ne badine pas avec le progrès. Barrage et village déplacé au Portugal. Paris, Éditions de la Fondation de la Maison des Sciences de l'Homme. http://www.ethnographiques.org/2019/Isnart Le livre de Fabienne Wateau plonge le lecteur dans la "grande histoire" internationale de l'édification de barrages hydrauliques et de ses effets locaux à l'échelle d'un village touché par la construction d'un de ces grands ouvrages. L'auteure passe par une narration ethnographique expérimentale en associant, à la manière des éditions scolaires publiant une oeuvre et son appareil critique, une pièce de théâtre et ses commentaires. La pièce raconte la "petite histoire" du village de Luz, une communauté villageoise d'une région agricole de l'Alentejo, dans le sud du Portugal. Contrainte de quitter leur vieux village qui sera submergé au début des années 2000 par la plus grande retenue d'eau européenne, le barrage d'Alqueva, la population devra alors s'installer à quelques kilomètres, dans un village nouvellement construit par l'entreprise du barrage, en luttant pour obtenir des compensations et une vie qu'on leur promet meilleure. Voilà l'argument de la pièce qui rassemble dans un même récit la tristesse du départ du lieu des ancêtres, l'ironie matérialiste des ingénieurs du barrage et du nouveau village, la résignation de beaucoup, la lucidité des plus sages et les errements de ceux qui tentent de ne pas y perdre au change. Drame du développement et de l'aménagement du territoire, On ne badine pas avec le progrès se lit comme la chronique d'une société européenne périphérique qui tente de se débrouiller avec ses ressources naturelles, ses aspirations à la modernité et la force des structures économiques et politiques qui lui proposent un avenir dont la maîtrise lui échappe, mais auquel elle se résigne finalement. La dimension quasi tragique de la pièce se révèle dans l'acceptation, âprement négociée par les deux parties, du déplacement matériel du village et d'un futur hypothétique fait de maisons confortables, de terres de cultures irriguées, de touristes internationaux et d'emplois pour les jeunes générations. Si on peut lire cette pièce de théâtre comme un objet littéraire qui possède sa propre force narrative, elle n'est pas une oeuvre de fiction à proprement parler. En prenant acte des critiques de l'écriture ethnographique de la fin du vingtième siècle (Clifford et Marcus 1986), Fabienne Wateau construit un agencement théâtral à partir de fragments de discours des multiples acteurs qui ont pris part ou ont été concernés par le déplacement du village. Les extraits sont piochés parmi les carnets de terrain de l'ethnologue ou les films documentaires autour de ce "drame" local [1]. La pièce est éclairée par des chapitres analytiques et l'ouvrage présente ainsi une contextualisation globale des politiques hydrauliques, les portraits actualisés des personnages, des commentaires sur les thèmes sociaux et historiques traités
Document type :
Other publications (2)
Complete list of metadata

Cited literature [7 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02423948
Contributor : Cyril Isnart <>
Submitted on : Wednesday, March 4, 2020 - 5:44:17 PM
Last modification on : Monday, March 29, 2021 - 2:20:05 PM
Long-term archiving on: : Friday, June 5, 2020 - 12:36:28 PM

File

Wateau-Isnart 2019.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02423948, version 1

Collections

Citation

Cyril Isnart. Compte-rendu de WATEAU Fabienne, 2016. On ne badine pas avec le progrès. Barrage et village déplacé au Portugal. 2019. ⟨halshs-02423948⟩

Share

Metrics

Record views

77

Files downloads

30