La figure de Hārūn al‑Rašīd dans la tradition magique islamique

Résumé : Personnage historique, le calife abbasside Hārūn al-Rašīd (r. 170/786-193/809) devint également une figure littéraire de bon souverain, par exemple dans les Mille et une nuits. Ce calife apparaît également dans les traités de sciences occultes islamiques. Il peut y être mentionné pour sa bibliothèque (ḫizāna) dont certains livres auraient pu servir de sources. Cependant, il est surtout mise en scène comme la victime de charmes magiques, afin d’attester l’efficacité de sortilèges. La puissance de ces talismans est ainsi soulignée par le renversement des normes sociales avec un calife complètement subjugué, charmé et dominé par des femmes de statut servile et jugées laides. Ainsi, reprenant le topos littéraire du bon calife, les traités de sciences occultes exploitèrent cette figure archétypale de la littérature arabe. Nous proposons en annexe une édition et une traduction de deux version du « talisman de la laveuse » (ḥirz al-ġāsila) d’un usage encore répandu de nos jours.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02422948
Contributor : Jean-Charles Coulon <>
Submitted on : Monday, December 23, 2019 - 2:34:21 PM
Last modification on : Wednesday, January 8, 2020 - 1:58:45 AM

Identifiers

Collections

Citation

Jean-Charles Coulon, Catherine Pinon. La figure de Hārūn al‑Rašīd dans la tradition magique islamique. Catherine Pinon. Savants, amants, poètes et fous, Presses de l’Ifpo, pp.175-231, 2019, 978-2-35159-752-1. ⟨10.4000/books.ifpo.13332⟩. ⟨halshs-02422948⟩

Share

Metrics

Record views

45