Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Le « Colombier » à Chézy-sur-Marne (Aisne, France) : analyses préliminaires d'un site inédit du Dernier Maximum Glaciaire

Résumé : Localisé dans le sud du département de l'Aisne, le gisement du « Colombier » est situé sur la commune de Chézy-sur-Marne, au sommet d'un versant qui domine la vallée de la Marne. Connu par des ramassages de surface, le site fut confirmé lors d'un diagnostic archéologique préventif en 2010. L'aménagement prévu ne menaçant aucun des vestiges détectés, quatre campagnes de fouille programmées (2011 à 2014) ont permis d'explorer près de 70 m 2 de surface et de recueillir environ 5 000 pièces, dont plusieurs sont associés à des aménagements anthropiques. Le site est emballé dans des dépôts loessiques carbonatés du Pléniglaciaire supérieur, entre 40 et 80 cm de profondeur. L'existence de plusieurs structures anthropiques témoigne d'une bonne conservation du gisement en dépit de plusieurs phénomènes taphonomiques classiques. Neuf dates AMS permettent de caler le(s) occupation(s) du site autour de 18500 BP non cal. Le renne et le cheval sont les deux seules espèces identifiées sur le site, avec des profils de chasse différents. Les informations de saisonnalité apportées par les restes dentaires et les bois de renne plaident pour des occupations lors de différentes saisons, du printemps à l'automne. Les rennes semblent avoir été apportés entiers sur le site. La représentation anatomique des chevaux est beaucoup plus partielle et suggère un apport préférentiel sur le site des membres inférieurs et supérieurs ainsi que du crâne. L'industrie osseuse est représentée par cinq pièces dont quatre en bois de renne et une en os (scapula de cheval) : une possible matrice d'extraction ainsi qu'un bâton percé ont pu être identifiés. L'analyse du matériel lithique évoque une production structurée autour de chaines opératoires laminaires qui alimentent l'essentiel de l'outillage retouché, en particulier de nombreux burins transversaux. L'analyse tracéologique de ces derniers, permet, de manière inédite, d'interpréter leur fonction comme des outils multifonctionnels (employés en coupe, raclage, rainurage), impliqués principalement dans la transformation des ressources animales secondaires (matières osseuses et peaux traitées). L'ensemble des coquillages fossiles découverts (n = 200) se répartissent sous la forme d'au moins quinze espèces provenant de la période de l'Eocène moyen : le Lutétien et le Bartonien inférieur affleurent à proximité immédiate du site. Ces coquillages (gastéropodes et scaphopodes) ont servi à la confection de parures mais ont également pu être utilisés comme outils (gros cardium). Plus de 64 kg de pierres ont été mobilisés par les paléolithiques dans le cadre d'un approvisionnement en relation avec le spectre géologique local (calcaires ; marnes, grès). Ces matériaux ont été utilisés dans l'aménagement de structures de combustion. L'examen des différents niveaux d'oxydation des pierres chauffées permet d'estimer des températures de chauffe qui s'élèvent entre 300 et 600° C. L'étude du principal foyer mis au jour (KL/20-21) témoigne d'au moins trois épisodes de fonctionnement. Le site du « Colombier » apparaît étroitement corrélé à l'exploitation par les groupes humains des ressources riches et nombreuses offertes par le secteur. Il est d'une part, positionné sur un point topographique de la vallée de la Marne dominant et stratégique pour surveiller les migrations de la faune mammalienne et d'autre part, au coeur d'un terroir géologique riche en ressources lithiques et coquillages fossiles de qualité.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02398481
Contributor : Aline Averbouh Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, December 10, 2020 - 4:51:50 PM
Last modification on : Friday, April 29, 2022 - 10:12:10 AM
Long-term archiving on: : Thursday, March 11, 2021 - 6:06:23 PM

File

MontoyaAverbouhetAl2019_CPF_Ch...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02398481, version 1

Citation

Cyril Montoya, Aline Averbouh, Olivier Bignon-Lau, Gaëlle Dumarcay, Nejma Goutas, et al.. Le « Colombier » à Chézy-sur-Marne (Aisne, France) : analyses préliminaires d'un site inédit du Dernier Maximum Glaciaire. Mémoires de la Société préhistorique française, Société préhistorique française, 2020, Préhistoire de l'Europe du Nord-Ouest : mobilités, climats et entités culturelles, Supplément du Bulletin de la Société Préhistorique Française (Les Mémoires de la SPF, pp.141-163. ⟨halshs-02398481⟩

Share

Metrics

Record views

81

Files downloads

10