Skip to Main content Skip to Navigation
Other publications

Vous avez dit double bind ? Dites-moi fou plutôt !

Résumé : Visibilité de la violence et invisibilité des sciences Rappelez-vous : le 29 mai 1985, le drame du Heysel défraie la chronique. Et pour cause 39 spectateurs y trouvent la mort 1. Mais ça avait commencé bien avant. Le 8 juillet 1982, en demi-finale de la coupe du Monde de football, Patrick Battiston se fait agresser par le gardien de but adverse, il sortira inconscient sur une civière 2. Et puis, la liste continue, le 25 janvier 1995, Eric Cantona excédé par les injures d'un spectateur se précipite sur ce dernier… 3 Aucun doute possible, le sport est bel et bien gangrené par la violence qui ne se limite d'ailleurs pas au seul football. Supportérisme ultra, agressions entre sportifs, provocations adressées au public, contestations "musclées" des juges et des arbitres rappellent la montée inexorable des violences sportives et réclament une mobilisation sans faille du mouvement sportif dans son ensemble pour endiguer un phénomène qu'on imaginait largement en déclin depuis les travaux de Norbert Elias et Eric Dunning 4. Rassurez-vous cependant les réponses sont à la mesure du phénomène. D'abord du côté de l'institution sportive elle-même, une campagne de lutte contre la violence résumée sous le vocable "Hors jeu, la violence !" ne cache rien de l'ambition courageuse de son programme : "Un slogan ferme pour un message clair et précis : faire cesser les actes de violence dans le sport. C'est en tous cas le message que nos champions ont tenu à faire passer dans la campagne de prévention et de lutte contre la violence lancée par le ministère des Sports sur la base du partenariat engagé avec le ministère de l'Intérieur dans 26 départements." 5 Ensuite, du côté de la recherche, un ensemble consistant de travaux scientifiques sur ces questions est venu éclairer le débat pour éviter les prises de décision trop expéditives d'un milieu largement échaudé par le préjudice qu'a déjà subi le sport et empressé d'y mettre un terme par un volontarisme explicite alliant (enfin !) ministères de l'Intérieur et Jeunesse et Sport 6. C'est dire si la somme des travaux qui ont plus particulièrement porté sur le supportérisme français et européen, et dont le nombre de chercheurs mobilisés et de références produites attestent de la vitalité, a porté ses fruits auprès des dirigeants dans un climat sportif pensé comme étant de plus en plus délétère où des mesures sécuritaires s'imposaient vivement. Car dans le même temps, les conclusions de tous ces travaux appelleraient pour leur part à une prudente circonspection quant aux réponses à fournir puisque comme l'affirme Patrick Mignon dans la dernière phrase de son texte expressément intitulé "Pourquoi tant de violence ?" : "Le supportérisme est un phénomène complexe ; la violence ne l'est pas moins"
Document type :
Other publications
Complete list of metadata

Cited literature [14 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02386574
Contributor : Sébastien Fleuriel Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, November 29, 2019 - 1:30:09 PM
Last modification on : Monday, September 27, 2021 - 3:50:04 PM

File

Les IrrAIductibles (7).pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02386574, version 1

Collections

Citation

Sébastien Fleuriel. Vous avez dit double bind ? Dites-moi fou plutôt !. 2004, pp.527-551. ⟨halshs-02386574⟩

Share

Metrics

Record views

42

Files downloads

46