Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Chapter VII Vers la qualité de la vie : l'émergence des sciences et des techniques

Résumé : Passer de l'idée de « bonheur » à celle de « qualité de la vie » suppose une véritable transformation dans la conception que l'homme peut avoir de sa relation à la nature et des capacités dont il dispose pour la maîtriser. En effet, si l'idée de « bonheur » repose sur la constatation d'un état de fait apportant pleine satisfaction à celui qui l'expérimente mais qui ne nécessite pas forcément sa participation directe (le bonheur peut être le résultat d'une intervention supérieure en récompense d'une vie vertueuse), l'idée de « qualité de la vie » entraîne immédiatement une appréciation quantitative aussi bien que qualitative : les conditions dans lesquelles vit un individu sont susceptibles d'amélioration (ou de détérioration), et l'homme lui-même peut dans certains cas être l'agent même de ces variations. L'idée de bonheur doit alors être replacée dans un horizon plus lointain, l'intérêt de l'homme se recentrant sur le cheminement de son existence et sur les possibilités de rendre cette route plus agréable, même s'il n'atteint jamais le bonheur tant attendu 1. L'émergence du concept de « qualité de la vie » suppose ainsi d'abandonner une conception de l'histoire dans laquelle l'homme est essentiellement tributaire des décisions suprêmes (émanant directement d'une puissance supérieure, Dieu ou son représentant le plus direct, le Roi), et d'envisager la possibilité que l'homme puisse lui-même intervenir dans le cours des événements, naturels, historiques, sociaux, si ce n'est pour totalement les contrôler, du moins pour en infléchir suffisamment le cours, de sorte qu'ils puissent être mis au service des intérêts particuliers des individus. Mais un tel changement de paradigme ne va pas de soi, car il est tributaire d'un réseau épistémique complexe, celui qui définit la place et la hiérarchie des êtres dans la nature, leur relation à la transcendance, l'ordre et le fonctionnement du tissu social. Il s'agit donc d'un processus long et complexe, soumis à de nombreuses tensions, qu'il est difficile de résumer en quelques pages, tant l'interaction de facteurs divers a pu contribuer à son évolution ou la freiner. Il est cependant possible de suivre les traces de cette transformation quand on circonscrit les recherches à des domaines et à des périodes concentrant les enjeux de cette évolution. L'Âge classique et les Lumières offrent de ce point de vue un cadre historique privilégié, celui qui détermine la naissance de la modernité historique et sociale, et un contexte intellectuel qui favorise le changement de paradigme historique nécessaire à cette transformation majeure. Plus précisément, le développement des connaissances scientifiques et des techniques qui en découlent permettent de comprendre de manière très concrète comment l'idée d'un bonheur à venir cède la place à la quête de la « qualité de la vie », directement liée à l'idée d'un bien-être terrestre et, à court terme, à l'idée que l'homme peut et doit conquérir par ses seuls moyens. Trois aspects de cette évolution permettront d'illustrer ce processus profondément rattaché à la naissance de la modernité historique. Premièrement, la naissance des sciences de la nature renverse définitivement les perspectives de l'histoire humaine, inscrite désormais à l'intérieur d'un devenir universel contrôlé par des lois naturelles, et libéré de toute menace transcendante. Ce changement entraîne, dans un deuxième temps, une nouvelle relation aux éléments climatiques, entendus désormais comme l'ensemble de phénomènes purement physiques qu'il est possible d'étudier en faisant abstraction de toute implication métaphysique, et dont les répercussions politiques, 1 De ce point de vue, l'émergence du concept de « qualité de la vie » se rattache directement à des problématiques philosophiques et religieuses majeures de l'Âge classique et du siècle des Lumières : l'origine du mal, la place de la Providence, l'espérance dans une récompense céleste après la mort, etc.
Complete list of metadatas

Cited literature [20 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02329301
Contributor : Maria Susana Seguin <>
Submitted on : Wednesday, October 23, 2019 - 2:52:35 PM
Last modification on : Tuesday, May 12, 2020 - 1:46:05 PM
Document(s) archivé(s) le : Friday, January 24, 2020 - 6:14:41 PM

Files

NAQUAVI.section II-7-Seguin.20...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02329301, version 1

Citation

Maria Seguin. Chapter VII Vers la qualité de la vie : l'émergence des sciences et des techniques. Nature, Environment and Quality of Live / Nature, Environnement et qualité de la vie. Sous la direction de Antonello La Vergata, Geneviève Artigas-Menant et Jan J. Boersema, Turnhout, Brepols, « Archives Internationales d’Histoire des Sciences » Vol. 64, 172-173, 2014, p. 137-147., 2014. ⟨halshs-02329301⟩

Share

Metrics

Record views

23

Files downloads

19