Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Médiation des sciences pour et avec les groupes marginalisés

Clémence Perronnet 1, 2
Abstract : Ce séminaire d'une demi-journée invite les centres scientifiques et les musées, ainsi que les institutions culturelles et éducatives, à réfléchir aux aspects théoriques et pratiques liés au travail avec des réfugiés et des migrants adultes. De quelles compétences clés les médiateurs et les animateurs de sciences ont-ils besoin ? Comment pouvons-nous former notre personnel ? Pouvons-nous devenir des espaces d'apprentissage totalement inclusifs ? Les centres et les musées scientifiques sont généralement vus comme des lieux d’apprentissage informels pour « le grand public ». En tant qu’institutions favorisant l’engagement scientifique, nous sommes de plus en plus conscients que ce grand public est en fait une société très diverse constituée d’individus, de groupes, de communautés de personnes avec des parcours différents (avec des différences de genre, d’origine, de classe, d’âge, de langue, de culture, d’éducation, de religion...), avec des statuts sociaux différents, des intérêts différents, des connaissances et des compétences différentes ; nous réalisons que notre public n’est pas représentatif de la diversité de nos sociétés, et notamment par rapport aux groupes marginalisés. Cependant, les espaces de rencontre science-société pourraient représenter l’endroit idéal pour attirer des publics différents, en particulier les groupes d’apprenants adultes marginalisés, en leur donnant accès à des formes informelles d’apprentissage scientifique, en les renforçant leurs pouvoir d’agir et en leur permettant d’acquérir de nouvelles compétences par cette interaction avec les sciences. Le projet européen PISEA, Promoting Intercultural and Inclusive Science Education for Adults, Promouvoir une éducation scientifique interculturelle et inclusive auprès des adultes, a pour objectif de rendre l’apprentissage scientifique informel et l’engagement scientifique plus inclusifs, et plus pertinents pour les adultes marginalisés, plus particulièrement pour les groupes de migrants et de réfugiés faisant face à des obstacles comme la barrière de la langue, les difficultés économiques, sociales, éducatives ou culturelles, ou la discrimination. En partenariat avec ESTIM-Ecole de la médiation et l’association TRACES, le projet PISEA propose une journée d’étude le 13 novembre 2019 à La Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris. Venez rencontrez des experts de l’inclusion sociale et découvrir l’ensemble des ressources pour les professionnels de la médiation développées par le consortium PISEA (livret de compétences, exemples de bonnes pratiques, ...).
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02320462
Contributor : Clémence Perronnet <>
Submitted on : Friday, November 15, 2019 - 11:18:00 AM
Last modification on : Monday, April 26, 2021 - 8:39:59 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02320462, version 1

Collections

Citation

Clémence Perronnet. Médiation des sciences pour et avec les groupes marginalisés. Journée d'étude autour de la culture scientifique, association TRACES et ESTIM-Ecole, Nov 2019, Paris, France. ⟨halshs-02320462⟩

Share

Metrics

Record views

234

Files downloads

26