Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Le bien-être subjectif de l'écolier en classe, sa satisfaction envers le maître et sa performance scolaire : test d'un modèle sur leurs relations et déterminants personnels

Abstract : Le bien-être de l’écolier et ses satisfactions à l’école intéressent davantage les chercheurs en éducation dans le monde notamment dans des pays anglo-saxons et scandinaves (Currie et al., 2012 ; Ocde, 2014, 2015 ; Philippe et al., 2017 ; Unicef, 2013). Cependant, il n’existerait pas une étude qui tente de saisir, au sein d’un modèle théorique de base, les mécanismes dynamiques par lesquels les caractéristiques personnelles de l'élève déterminent les critères relatifs à son bien-être subjectif, sa satisfaction envers le maître et sa performance scolaire. De plus, aucune recherche n’a étudié les relations entre ces derniers. A l’aide du questionnaire, cette recherche vise à tester auprès de 554 élèves de l’école élémentaire un modèle théorique sur les déterminants personnels des trois critères indiqués. Ce modèle permet de considérer que les caractéristiques externes et cognitives antérieures de l’élève (Bloom, 1979 ; Bloc A : âge, sexe, CSP des parents, passé scolaire) déterminent les critères retenus de manière directe, et indirectement à travers les caractéristiques affectives de départ (Boc B, mécanismes dynamiques de la personnalité). Celles-ci sont représentées par cinq attitudes envers l’école, évaluées par l’Échelle de Bennacer (2008 ; affectivité négative, désintérêt scolaire, aspirations pour les études, “anxiété, soucis et stress scolaires”, école drôle). Le modèle récapitule ainsi nos principales hypothèses : 1) le bloc B est lié au bloc A qui le précède dans l'ordre causal, 2) les blocs A et B du modèle exercent, individuellement et ensemble, des effets spécifiques sur les critères et 3) le bloc B, intermédiaire, exerce sur ces derniers des effets supplémentaires à ceux du bloc A. Ce modèle fut testé et confirmé par l’analyse en communautés, quant à son applicabilité aux deux principes qui sont nécessaires à l’explication du comportement humain : l’association et la non-artificialité (selon Herchi et Silvin, 1975). Son affinement par l’analyse en pistes causales permet de déterminer le rôle de chacune des variables retenues et d’aboutir à un modèle structural qui explique entre 23 et 39 % de la variance dans les critères. Il ressort également que la performance scolaire agit directement sur la satisfaction envers le maître, et de manière indirecte à travers le bien-être subjectif. Elle ne subit, cependant, aucune influence de la part de ces deux variables. Ce travail dresse le profil de l’écolier performant qui se sent bien en classe et est satisfait de son maître. Il propose quelques pistes d’action pour les responsables de l’éducation.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02302456
Contributor : Bertille Theurel <>
Submitted on : Tuesday, October 1, 2019 - 3:18:41 PM
Last modification on : Monday, December 9, 2019 - 11:02:02 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02302456, version 1

Collections

Citation

Halim Bennacer. Le bien-être subjectif de l'écolier en classe, sa satisfaction envers le maître et sa performance scolaire : test d'un modèle sur leurs relations et déterminants personnels. Psychologie sociale et éducation, ADRIPS (Association pour la Diffusion de la Recherche Internationale en Psychologie Sociale), Sep 2019, Grenoble, France. ⟨halshs-02302456⟩

Share

Metrics

Record views

61