Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Produire la ville pour les marchés financiers

Résumé : L’extension du domaine d’intervention de la finance de marché à l’exploitation de biens immobiliers repose sur des gestionnaires d’actifs mandatés par leurs clients-investisseurs particuliers ou institutionnels. L’article montre comment leurs critères d’investissement, définis au sein de leur communauté professionnelle, pèsent sur les espaces urbains en raison de l’enrôlement des acteurs traditionnels de l’immobilier et de l’aménagement. Ces derniers, incités à s’aligner sur les gestionnaires par la discipline marchande, par l’intégration de la filière d’investissement et de promotion d’immobilier locatif, ainsi que par l’évolution entrepreneuriale des agendas du développement territorial, font circuler les standards d’investissement auprès des gouvernements urbains. Cela se matérialise par une hypersélectivité géographique et sociale promue par les gestionnaires d’actifs, qu’il s’agisse des territoires accédant aux capitaux, des formes urbaines, ou du type d’usages et d’usagers. La financiarisation à l’œuvre dans l’immobilier renforce alors la dynamique de métropolisation.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02297191
Contributor : Antoine Guironnet <>
Submitted on : Wednesday, September 25, 2019 - 6:00:10 PM
Last modification on : Wednesday, February 26, 2020 - 7:06:17 PM

Identifiers

Collections

Citation

Antoine Guironnet, Ludovic Halbert. Produire la ville pour les marchés financiers. Espaces et societes (Paris, France), Erès, 2018, 174 (3), pp.17-34. ⟨10.3917/esp.174.0017⟩. ⟨halshs-02297191⟩

Share

Metrics

Record views

105