En l'absence de tenue d'un registre de transfert des titres sociaux au moment d'une cession, le juge peut admettre la preuve de la propriété par la possession de bonne foi de ces titres par celui qui s'en prétend cessionnaire

Résumé : (Com. 5 mai 2009, n° 08-18.165 ; D. 2009. 2444, note Didier R. Martin, 2714, Ph. D. ; D. 2010. 123, note L. d'Avout ; Rev. sociétés, 2009. 580, note M. Dubertret ; RTD. com. 2009. 770, obs. P. Le Cannu ; Dr. sociétés, juill. 2009. 21, § 137 note H. Hovasse ; Bull. Joly, déc. 2009. 1064, note R. Libchaber)
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02248605
Contributor : Projet Droit2hal <>
Submitted on : Thursday, August 1, 2019 - 9:40:25 PM
Last modification on : Wednesday, August 21, 2019 - 9:48:04 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02248605, version 1

Collections

Citation

Thierry Revet. En l'absence de tenue d'un registre de transfert des titres sociaux au moment d'une cession, le juge peut admettre la preuve de la propriété par la possession de bonne foi de ces titres par celui qui s'en prétend cessionnaire. RTDCiv. : Revue trimestrielle de droit civil, Dalloz, 2010, pp.136. ⟨https://www.dalloz.fr/documentation/Document?id=RTDCIV/CHRON/2010/0052⟩. ⟨halshs-02248605⟩

Share

Metrics

Record views

7