Coopératives et stratégies de mobilisation de ressources territoriales : vers une (re)territorialisation durable des activités économiques ? : L'exemple de deux coopératives en Provence-Alpes-Côté d'Azur (Sud)

Résumé : Depuis quelques années en lien avec la crise économique, l’ESS et plus particulièrement les coopératives (Sociétés coopératives de production, Sociétés coopératives d’intérêt collectif et Coopératives d’activités et d’emplois), font l’objet d’un regain d’intérêt eu égard à leur modèle économique, qui les rend plus pérennes que les entreprises classiques et à leur caractère non délocalisable. De nombreux travaux s’attachent notamment à étudier le lien entre ESS et territoire (Artis, Demoustier et Puissant, 2009 ; Pecqueur et Itçaina, 2012), le renouvellement des modèles productifs par les sociétés coopératives (Boissin et al. 2018 ; Draperi et Le Coroller, 2016), ou plus récemment et de façon plus étroite les liens entre coopératives et territoires (Richez-Battesti, 2016 ; Itçaina et Richez-Battesti, 2018 ; Draperi et Le Coroller, 2015). Dans cette lignée, l’objectif de la communication est de s’interroger sur relations entre coopératives et territoires. Nous faisons l’hypothèse que, par leurs systèmes particuliers de coopération à la fois en interne (dans l’entreprise) et en externe (dans la filière et le territoire), les sociétés coopératives peuvent participer, sous certaines conditions, à la (re)territorialisation des activités productives et donc s’inscrire dans des formes de développement plus soutenable. D’un point de vue empirique, cette communication résulte de travaux menés dans le cadre de l’ANR COOP-in-AND-out et s’appuie sur une enquête de terrain qualitative portant sur deux coopératives aux processus de territorialisation différents en PACA : la SCIC Bou’Sol qui est un PTCE qui produit du pain bio avec des personnes en insertion et SCOP-Ti qui empaquète et commercialise des thés et tisanes. La première s’appuie sur des associations, tandis que la seconde est à l’origine une filiale d’une firme multinationale reprise par ses salariés. Nous nous intéressons particulièrement à la trajectoire de ces organisations et à leur recherche de spécification. Nous observons donc pour chacune d’entre elles les modalités de construction et de valorisation des ressources sur leurs territoires. Nous illustrons ainsi deux trajectoires différentes. La première, fondée sur des ressources génériques à l’origine, s’efforce de construire un processus de spécification. Ce processus est partiel car, d’une part, son développement est trop lent pour assurer la pérennisation du modèle économique, et d’autre part, la coexistence des modèles hétérogènes de mobilisation des ressources (dans les échelles d’approvisionnement et de vente, les partenariats, l’ancrage local, la gamme de produits, la valorisation ou non des spécificités etc.) rend l’équilibre actuel assez fragile. C’est donc une hybridation des deux processus qui est à l’œuvre dont la légitimité se construit dans la gouvernance. Pour la seconde, la trajectoire est celle de la spécificité de la ressource. Toutefois le changement d’échelle souhaité par l’organisation repose sur une mise en réseaux, qui rend possible le maintien de cette spécificité, mais apparaît coûteux dans son développement. A la fois source de développement de la coopérative, le changement d’échelle est aussi un vecteur de fragilisation, la gouvernance ne permettant pas l’expression d’une force de rappel sur l’enjeu de la spécification pour l’organisation. L’une de nos intuitions est alors que la gouvernance joue un rôle essentiel dans la soutenabilité des modèles et dans leur capacité à construire des processus de spécification, articulant pérennisation du modèle économique et projet politique d’ancrage territorial.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02177974
Contributor : Maud Hirczak <>
Submitted on : Tuesday, July 9, 2019 - 2:34:20 PM
Last modification on : Monday, September 2, 2019 - 2:30:50 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02177974, version 1

Collections

Citation

Maud Hirczak, Julien Maisonnasse, Francesca Petrella, Nadine Richez-Battesti. Coopératives et stratégies de mobilisation de ressources territoriales : vers une (re)territorialisation durable des activités économiques ? : L'exemple de deux coopératives en Provence-Alpes-Côté d'Azur (Sud). 56ème colloque ASRDLF/12ème colloque ARSR, ASRDLF/ARSR, Jul 2019, Iasi, Roumanie. ⟨halshs-02177974⟩

Share

Metrics

Record views

34