Écrire Dessiner Habiter le monde. La construction du capital spatial dans le catalogue de la maison d'édition Les Fourmis rouges

Résumé : Pour débuter cette communication et présenter les grandes lignes de son contenu, je vais partir de la couverture d'un album publié aux Fourmis Rouges très récemment (avril 2018), Tout en ordre de Christoffer Ellegaard. Sur la quatrième de couverture, si je supprime les éléments péritextuels, que voit-on ? Une végétation dense composée d'arbres verdoyants, d'un cours d'eau serpentant à travers un tapis végétal disparate et mouvementé. Tout cet espace est peuplé d'une faune d'insectes volants et rampants, de mollusques qui semblent avoir élu domicile dans les interstices de cette flore surabondante. D'ailleurs, l'image est représentée à fond-perdu. Cette quatrième de couverture est la représentation de ce que les naturalistes nomment la Nature avec un N majuscule. Ce toujours-déjà-là idéal ou idéalisé, sans artifice ni artefact : la Nature pure et douce. Le jeu de couleurs qui compose l'image reprend également cette idée de pureté primaire. Les différentes nuances de vert de la végétation sont visiblement nées du mélange différemment dosé du jaune de la terre et du bleu de l'eau. Si l'on fait abstraction des différentes petites taches de rouge rencontrées ici et là dans l'image, le vermillon sert essentiellement à colorer les troncs d'arbres, sortes de colonnes monolithiques qui sortent du sol pour créer une frondaison, architecture naturelle et harmonieuse d'un sol irrégulier et bosselé. Nous avons-là un véritable locus amoenus, un eden terrestre, l'Arcadie virgilienne. La description la plus classique, sans doute, du locus amoenus est donnée par Théocrite, au IVe siècle avant Jésus-Christ, dans sa septième Idylle consacrée aux Thalysiennes : « Sur nos têtes, les peupliers et les ormeaux balançaient mollement leurs cimes, et près de là, une source sacrée s'échappait avec un doux murmure de la grotte des Nymphes. Les cigales chantaient avec ardeur, cachées sous des rameaux touffus, et au loin, la chouette faisait entendre son cri noir au milieu des verts buissons. Les alouettes huppées et les chardonnerets chantaient aussi ; la tourterelle répétait son plaintif roucoulement et les abeilles aux ailes d'or voltigeaient en bourdonnant autour des fontaines. » David Evett, professeur de littérature anglaise à l'Université de Madison (Wisconsin) a montré dans les années 1970 qu'on pouvait trouver dans ce texte les principaux motifs du locus amoenus : herbe, ombrage et eau. Sur la première de couverture cette Nature idéalisée est comme prise en sandwich entre une bande végétalisée artificiellement, sur laquelle un homme l'observe les deux poings sur les hanches, et un ciel bleu sur lequel
Complete list of metadatas

Cited literature [3 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02155824
Contributor : Christophe Meunier <>
Submitted on : Monday, July 8, 2019 - 6:52:10 PM
Last modification on : Wednesday, July 10, 2019 - 11:44:16 AM

File

MEUNIER-Ecrire Dessiner Habite...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02155824, version 1

Collections

Citation

Christophe Meunier. Écrire Dessiner Habiter le monde. La construction du capital spatial dans le catalogue de la maison d'édition Les Fourmis rouges. Anatomie des Fourmis Rouges, Jan 2019, CLERMONT-FERRAND, France. ⟨halshs-02155824⟩

Share

Metrics

Record views

8

Files downloads

19