Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Bon genre et mauvais genre

Résumé : L'émergence, depuis une vingtaine d'années, d'enseignements de langues optionnels et obligatoires dans l'enseignement supérieur a permis à la branche "langues de spécialités" de se développer. Aujourd'hui, il existe même un DEA d'Anglais de spécialité. Cependant, la branche "langue générale" reste vivace. À l'université Paul-Sabatier, à Toulouse, les étudiant-e-s de deuxième cycle, qui ont le choix, optent massivement pour cette dernière (pour des raisons diverses, hors de sujet ici). La nécessité de créer notre propre curriculum, nous a conduit à introduire de la "littérature" dans nos cours, sous forme de nouvelles, dans le but initial d'encourager à la lecture. Par la suite, la nouvelle s'est révélée un bon moyen d'aborder des problèmes culturels. Du général... Le passage de la compréhension de documents oraux conçus pour la classe aux documents authentiques est difficile, tout comme le passage des textes d'une demie page ou d'une page aux oeuvres complètes. La lecture de nouvelles permet d'effectuer ce passage en douceur. À cela plusieurs raisons.  Il est difficile de lire en classe ou de faire lire à la maison des oeuvres longues, surtout dans l'enseignement supérieur non littéraire où les langues sont un sujet secondaire. Une nouvelle peut être traitée en une ou deux séances.  La lecture d'une nouvelle permet de montrer que lire une "oeuvre entière" n'est pas un exploit impossible et que si l'on arrive à lire une dizaine de pages, pourquoi pas un livre, un jour.  La lecture de nouvelles permet aussi de surmonter le problème des mots inconnus. Dans un texte court, notamment les articles de presse souvent extrêmement difficiles, le vocabulaire fait obstacle. Dans une nouvelle, dans un contexte narratif, si l'histoire "accroche", on ne s'arrête plus à chaque mot inconnu, l'arbre ne cache plus la forêt. La nouvelle est un médium idéal pour faire acquérir du vocabulaire sans décourager.  La nouvelle, courte, va à l'essentiel, ne s'embarrasse pas de détails superflus, ne se démode pas comme la presse. Elle utilise un langage courant.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [24 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02151953
Contributor : Nicole Décuré <>
Submitted on : Saturday, June 15, 2019 - 5:44:54 PM
Last modification on : Friday, January 10, 2020 - 9:10:17 PM

File

16 Bon genre mauvais genre.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02151953, version 1

Collections

Citation

Nicole Décuré. Bon genre et mauvais genre. Les Langues Modernes, Association des professeurs de langues vivantes (APLV), 1996. ⟨halshs-02151953⟩

Share