Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Modélisation d’appui au contrôle des invasions biologiques Une application à la gestion de la Jussie en Pays de Loire : rapport final

Résumé : Afin de répondre a l’objectif des gestionnaires de milieux d’assurer un contrôle efficace et financièrement soutenable des invasions biologiques, une intégration des connaissances et des outils d’évaluation des politiques de mesures est nécessaire afin de rationaliser les décisions de gestion dans un contexte budgétaire tendu. Les gestionnaires de milieux concernés par des invasions biologiques ont exprimé régulièrement une demande d’outils d’aide a la décision ainsi que de référentiels en termes de coûts et bénéfices leur permettant de guider leurs décisions. Cette action fait suite a une analyse économique des invasions biologiques en milieux aquatiques, et plus particulièrement la Jussie (L. Peploides, L. Grandiflora), de 2012 a 2015, qui avait déjà mis en évidence la nécessite de préciser les éléments constitutifs d’une analyse coût-bénéfice (Issanchou et Thomas, 2012). . L’action proposée vise a définir la structure théorique et l’application empirique d’un outil de gestion d’une invasion biologique, outil destine aux gestionnaires de milieux, que nous appliquons aux stratégies de gestion de la Jussie dans le marais Briérons (Pays de la Loire). En matière de contrôle des invasions biologiques, quatre questions centrales se posent lorsqu’on s’engage dans la mise en œuvre d’une politique de contrôle : quelles espèces invasives contrôler en priorité, ou les contrôler, comment le faire et selon quel agenda ? Afin d’y répondre, l’optimisation sous contrainte permet de définir formellement le problème et d’évaluer des priorités en matière de gestion, qu’il s’agisse de savoir quelles espèces contrôler ou bien ou les contrôler. Pour répondre a ces questions, l’enjeu en matière de recherche est de coupler des analyses sur les bénéfices du contrôle, les coûts de ce contrôle et les dynamiques écologiques, que ce soit les dynamiques de reproduction et de dispersion spatiale des espèces ou les interrelations entre espèces. Bien que théoriquement, les approches que nous développons dans ce projet admettent des applications possibles en matière de priorisation entre espèces, le focus du projet porte sur le problème de priorisation entre sites. En d’autres termes, l’objet de l’outil que nous développons vise a choisir ou contrôler en priorité une espèce envahissante installée, étant donne un budget limite. Nous nous plaçons dans la perspective d’un gestionnaire ayant une enveloppe budgétaire limitée et choisissant comment l’allouer afin de maximiser le ratio bénéfice-coût de son action. Bien que simple en apparence, ce problème de choix se révèle conceptuellement complexe dans la mesure ou les coûts et les bénéfices du contrôle de l’espèce sont susceptibles de varier dans l’espace. De plus, par définition, l’espèce envahissante se reproduit dans le temps et se disperse dans l’espace. Il est donc nécessaire de tenir compte de la dynamique spatiale de l’invasion dans la mesure ou cette dynamique impacte indirectement les bénéfices associes au contrôle.
Document type :
Reports
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02138785
Contributor : Laurent Garnier <>
Submitted on : Friday, May 24, 2019 - 10:29:43 AM
Last modification on : Saturday, September 19, 2020 - 3:52:17 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02138785, version 1

Citation

Pierre Courtois, Maxime Hourdé, Alban Thomas. Modélisation d’appui au contrôle des invasions biologiques Une application à la gestion de la Jussie en Pays de Loire : rapport final. [Research Report] INRA SAE2. 2019, 81 p. (+ 1 vol. d'annexes 66 p.). ⟨halshs-02138785⟩

Share

Metrics

Record views

105