Vivre et créer dans les ruines du capitalisme : activisme, écologie et friches urbaines

Résumé : Environnement, société et politique sont intimement liés, mais pour comprendre leur articulation il faut se défaire des définitions communes de chacun de ces termes. Ce n’est pas tant la conceptualisation abstraite qui peut nous aider que l’observation et l’analyse de pratiques situées, l’ethnographie d’un groupe social ou d’une pratique restant un très bon moyen de se défaire des idées reçues. C’est pourquoi je vais présenter une enquête de terrain, menée dans une banlieue populaire où un squat écologiste s’est installé. Cette enquête étant en cours, il ne s’agira ici que de pistes exploratoires qui restent à conforter ou à complexifier. Je présenterai tout d’abord le contexte urbain dans lequel ce squat se situe, puis ses activités, avant d’analyser les formes de l’engagement des habitants en matière d’environnement. Enfin, je terminerai par l’exposé des contradictions entre l’enjeu politique de la « durabilité » et la dimension interstitielle et de court terme dans laquelle l’engagement en faveur de l’environnement est contraint de se réfugier.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02138618
Contributor : Igor Babou <>
Submitted on : Thursday, May 23, 2019 - 10:55:47 PM
Last modification on : Monday, June 24, 2019 - 11:14:03 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02138618, version 1

Citation

Igor Babou. Vivre et créer dans les ruines du capitalisme : activisme, écologie et friches urbaines. Fig. Revue indépendante de critique architecturale, Collectif Fig, 2019, ⟨https://revuefig.bigcartel.com/⟩. ⟨halshs-02138618⟩

Share

Metrics

Record views

15