Skip to Main content Skip to Navigation
Preprints, Working Papers, ...

La trame végétale du portail de Saint-Denis : une généalogie spirituelle de l'Eglise

Résumé : Les auteurs des études récentes et pionnières portant sur la valeur de l'ornementum au Moyen-Âge réaffirment la relation d'interdépendance que l'ornement possède avec l'ensemble du décor dans lequel il est inscrit, notamment ses images figuratives, un aspect trop souvent mis de côté dans l'historiographie plus ancienne. Jean-Claude Bonne souligne ainsi combien « les valeurs esthétiques expressives de certains motifs ornementaux, végétaux par exemple […], font valoir les significations qu'ils possèdent par ailleurs dans une tradition ou qu'ils acquièrent par association à des ensembles signifiants 1 ». Il semble, en effet, nécessaire d'appréhender ces motifs non de manière marginale mais comme part intégrante et signifiante d'une « économie générale du décor ecclésial 2 ». L'ornement médiéval, incluant en grande partie les motifs végétaux, possède une beauté singulière qui participe pleinement à la puissance réflexive d'un décor. Il est également vecteur de l'enrichissement d'un propos plus proprement discursif, dont il ne relève pourtant pas directement. Ce dernier aspect herméneutique n'est pas spécifique à l'image et le végétal, dont il sera question dans cet article, occupe cette fonction de manière considérable dans l'Ecriture et, de manière tributaire, dans l'exégèse. Il semble bien, en effet, que la plante reçoive pour fonction biblique essentielle de métaphoriser une vérité abstraite en parallèle à une narration chronologique, ce qui explique notamment son importance dans les Psaumes, le Cantique des Cantiques et les énoncés paraboliques : le motif végétal se déploie, fondamentalement, en lien avec un discours figuratif dont il explicite la portée spirituelle et dicte le principe aphorique. Au regard de son usage dans le cadre du décor monumental, la valeur ornementale du motif paraît servir directement la faculté d'abstraction en action chez l'homme lors de la réception intellective de l'image. Le décor qui fera l'objet de cette brève étude monographique témoigne de ces considérations générales. Cette dernière aura, en effet, pour objet la mise en relation de deux motifs végétaux proches dans leurs aspects formels et leurs valeurs théologiques. Situés au sein d'un même édifice, l'abbatiale de Saint-Denis, ils divergent néanmoins par les relations qu'ils entretiennent avec les structures narratives dans lesquelles ils prennent place et dont ils révèlent la portée.
Document type :
Preprints, Working Papers, ...
Complete list of metadata

Cited literature [3 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02131532
Contributor : Elise Vernerey <>
Submitted on : Thursday, May 16, 2019 - 1:37:42 PM
Last modification on : Tuesday, February 16, 2021 - 12:26:03 PM

File

La_trame_végétale_du_portail...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02131532, version 1

Collections

Citation

Elise Vernerey. La trame végétale du portail de Saint-Denis : une généalogie spirituelle de l'Eglise. 2019. ⟨halshs-02131532⟩

Share

Metrics

Record views

62

Files downloads

85