Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Du marquage au trompe-l’œil : le corps mutilé du vagabond dans l’Angleterre de la Renaissance

Résumé : Dans l’Angleterre élisabéthaine et jacobéenne, le corps physique du vagabond devient le lieu d’un théâtre social et moral où s’affrontent indirectement les autorités et les laissés-pour-compte, la coercition punitive et l’échappée par la ruse, le légitime et l’illégitime. Cet article analyse, dans les textes législatifs du XVIe siècle, la distinction déterminante qui s’opère entre sturdy beggars et impotent beggars, et ses implications sur l’évolution de la société. Il s’intéresse à la représentation du corps (faussement) mutilé dans le théâtre de Shakespeare et à ses répercussions, toujours d’actualité sur notre scène contemporaine, sur le corps de l’acteur.
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02128915
Contributor : Vanessa Ernst-Maillet <>
Submitted on : Tuesday, May 14, 2019 - 3:10:16 PM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 10:17:13 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02128915, version 1

Collections

Citation

Pascale Drouet. Du marquage au trompe-l’œil : le corps mutilé du vagabond dans l’Angleterre de la Renaissance. F. Chauvaud; A. Rauch; M. Tsikoun. Le sarcasme du mal. Histoire de la cruauté de la Renaissance à nos jours, Presses universitaires de Rennes, pp.147-158, 2010, 978-2-7535-4909-8. ⟨halshs-02128915⟩

Share

Metrics

Record views

26