, L'ensemble de ces caractéristiques du discours des experts suggère une conceptualisation des odeurs en tant qu'effets sensoriels, analysés comme un ensemble de notes ou facettes. L'enjeu pour les professionnels est de parvenir à une description commune sur la base de ce que chacun explore et exprime avec sa subjectivité. Les descriptions effectives de molécules odorantes par des sujets experts pourraient ainsi enrichir les atlas sur les odeurs par le recensement des descripteurs les plus partagés voire l, agrume ou fruité ananas) et avec ou sans intensifieurs (légèrement épicée, à peine verte

, 1997 : « La dénomination des odeurs : variations et régularités linguistiques », dans Intellectica, vol.24, pp.29-49

, 2004 : The handbook of multisensory processes

(. J. Candau and . Wathelet, 2011 : « Les catégories d'odeurs en sont-elles vraiment ? », dans Langages, vol.181, pp.37-52

;. E. Cootier-fàbiàn and . Dans-laurian, 2007 : « La description des parfums en français et en anglais contemporains, pp.35-60

. Dratz, 2002 : « Le champ des odeurs de Jean-Noël Jaubert, Intérêt pédagogique et application en analyse sensorielle descriptive », dans Revue des oenologues, vol.103, pp.36-38

(. D. Dubois and (. Rouby, Names and Categories for Odors : the Veridical Label, pp.47-66, 2002.

(. F. Dufour and . Barkat-defradas, 2009 : « Opérations linguistiques de catégorisation : application au domaine olfactif », dans Cognitica, numéro spécial « Interprétation et problématiques du sens, pp.83-91

(. F. Dufour, 2013 : « Imagination et création en cuisine gastronomique. Une analyse des discours des chefs français et marocains », dans Degrés, Barkat-Defradas (M.), Rinck (F.) et Rouby (C.), pp.1-15

(. F. Gaudin, Socioterminologie : une approche sociolinguistique de la terminologie, 2003.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01086308

(. D. Howes, 1986 : « Le sens sans parole : vers une anthropologie de l'odorat, Anthropologie et Sociétés, vol.10, pp.29-45

. Kleiber, 2012 : « Carte d'identité linguistique des odeurs », dans IRIS, vol.33, pp.91-103

, Sémantique des odeurs », dans Langages, vol.181, pp.17-36, 2011.

, 2010 : Les expertises dans le domaine du vin. Cas du concept de vin de garde, Langlois (J.)

, 1984 : « "Flavor description of white wine by 'expert' and non-expert wine consumers, Journal of Food Science, vol.49, pp.120-123

(. D. Legallois, 2004 : « Synesthésie adjectivale, sémantique et psychologie de la forme : la transposition au coeur du lexique », dans François (F.), éd., L'adjectif en français et à travers les langues, pp.493-506

. Nagel, What Is It Like to Be a Bat?, The Philosophical Review, vol.83, pp.435-450, 1974.

(. B. Paoli, 2016 : « Le lexique arabe des odeurs, dans Bulletin d'études orientales, n° LXIV, pp.63-97

(. G. Petit and . Et-rinck, 2014 : « "Sentir des adjectifs" et "penser avec le nez, Le sentiment linguistique dans les métiers du sensoriel », dans Le Discours et la langue, vol.6, pp.91-107

(. P. Ricaud, 2004 : « Le jugement olfactif et ses implications sociales », dans Voir barré, Les aspects culturels de la vision et autres modalités perceptives, pp.27-48

, 2011 : « Nuisances olfactives et qualité de vie : crises et risques de crise », dans Beltran-Vidal (D.) et Maniez (F.), éd., Mots de la santé et psychoses, tome 3, pp.249-260

. Le, ». Le-cerveau, and B. Dans, Rouby (C.) et Bensafi (M.), vol.320, pp.29-33, 2011.

(. Sablayrolles, 2006 : La néologie aujourd'hui, dans Gruaz (C.), éd., A la recherche du mot : De la langue au discours, pp.141-157

, 2015 : « Synesthésies. Croisements entre langage et perception », dans L'information grammaticale, n° 146 (Dossier « Points de vue linguistiques sur la perception, pp.27-33