Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Structuration du système verbal des parlers du Croissant

Résumé : Jean Dubois, dans un ouvrage célèbre (1967) dans lequel il suit les pas d’André Martinet (1958) pour une réanalyse de la taxinomie (ou classification) "traditionnelle" des verbes français (1958 : 56-79), remet en question tout le système de conjugaison en usage dans les écoles, en proposant les sept Classes Flexionnelles (CF), ou conjugaisons suivantes : CF1 verbe à sept bases (être) ; CF2 & 3 verbes à 6 ou 5 bases (faire, aller, pouvoir, avoir, etc.) ; CF4 verbes à 4 bases (venir, prendre, etc.) ; CF5 verbes à 3 bases (devoir, boire, connaître, voir, vivre, etc.) ; CF6 verbes à 2 bases (finir, essuyer, etc.) ; CF7 verbes à une seule et unique base (chanter, ouvrir, etc.). C’est là clairement un parti-pris qui fonde toute la classification sur les règles de choix de radicaux, autrement dit, sur les variantes combinatoires (et donc, sur l’analyse distributionnelle), en rupture radicale avec la taxinomie latine (et de la linguistique romane classique), qui fonde les CF par pure convention (et non pas de manière empirique), sur les infinitifs. Pour Dubois, les infinitifs, tout comme les participes, ne sont même pas des formes verbales à proprement parler, mais des formes respectivement nominales et adjectivales dérivées - et non pas fléchies. Ce cadre, dont la pertinence est désormais largement reconnue, et que suivent, entre autres, les morphologues spécialistes de la flexion du français dans le cadre de modèles "Mots & Paradigmes" comme Paradigm Function Morphology (PFM) (Bonami & Boyé 2008, etc.), va nous servir de base pour l’étude de la structuration du système verbal des parlers du Croissant. Dans cette communication, nous étudierons la morphologie verbale de sept parlers répartis sur l’ensemble du Croissant : Cellefrouin (Charente), Dompierre-les-Églises (Haute-Vienne), Bonnat (Creuse), Luchapt (Vienne), La Châtre-Langlin (Indre) et Naves (Allier), ainsi que d’un parler occitan limousin limitrophe : Châteauponsac (Haute-Vienne). Pour chacun de ces parlers, nous présenterons les Classes Flexionnelles (règles de choix de radicaux), ainsi que les règles d’exponence (répartition des désinences personnelles et des marques de temps et de mode). L’objectif de cette étude est de déterminer si les parlers du Croissant présentent une "grammaire commune", c’est-à-dire un seul modèle de structuration du système verbal, ou plusieurs structurations distinctes.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02116709
Contributor : Maximilien Guérin <>
Submitted on : Wednesday, May 1, 2019 - 1:43:29 PM
Last modification on : Friday, September 18, 2020 - 2:34:39 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02116709, version 1

Citation

Maximilien Guérin, Louise Esher, Jean-Léo Léonard, Sylvain Loiseau. Structuration du système verbal des parlers du Croissant. 2es Rencontres sur les parlers du Croissant, Mar 2019, Montluçon, France. ⟨halshs-02116709⟩

Share

Metrics

Record views

96