Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Une agence au service d'une stratégie ministérielle

Résumé : À partir de l'exemple de la décision de suspension de médicaments antidiabétiques, cet article pose la question de la capacité d'action autonome des agences de réglementation vis-à-vis de leur autorité ministérielle. Il montre que cette décision, prononcée formellement par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS), fut imposée, dans les faits, par le ministre de la Santé et ses conseillers. Faire cette démonstration conduit à apporter un démenti au lieu commun académique selon lequel l'« agencification » est au fondement d'un « État fort ». L'article fait apparaître les conditions structurales au sein desquelles se sont déployées les stratégies de divers agents qui ont suscité l'intervention ministérielle. Au-delà, il pose quelques jalons pour saisir sociologiquement la façon dont les moments critiques favorisent une concordance de logiques d'action de fractions appartenant à des champs distincts, établissant un rapport de force dominant.
Mots-clés : agence ministre santé
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

Cited literature [64 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02111572
Contributor : Karine Jenart <>
Submitted on : Friday, April 26, 2019 - 10:06:32 AM
Last modification on : Friday, March 5, 2021 - 3:03:36 AM

File

Une agence au service d'une st...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Collections

Citation

Matthieu Ansaloni, Andy Smith. Une agence au service d'une stratégie ministérielle. Gouvernement & action publique, Presses de sciences po, 2018, 7 (1), pp.33-55. ⟨10.3917/gap.181.0033⟩. ⟨halshs-02111572⟩

Share

Metrics

Record views

88

Files downloads

78