Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Nature humaine et diversité : la facticité selon Helvétius

Résumé : On peut dire que sa démarche « expérimentale » conduit Helvétius à formuler une articulation entre la partie géométrique de la morale et la partie variable, la première définissant, sous le titre de « loi naturelle », le bien public comme préservation de la propriété ou jouissance de la juste rémunération du travail, et la seconde regroupant les différents contenus et formes pris historiquement par cette « loi naturelle ». Mise au service du projet helvétien d’une science de l’homme pris du point de vue de son bonheur, cette articulation permet d’affirmer, d’une part que « l’homme n’a pas changé » ; d’autre part que le matériau à partir duquel on découvre une même causalité est précisément l’immense diversité humaine. La possibilité d’une telle articulation a comme enjeu les rapports de la philosophie et de la politique : si la philosophie est seule en mesure de dire ce qu’est l’homme et de déterminer l’espace de l’action politique possible et souhaitable, cette dernière est cependant du ressort des citoyens, elle est une pratique empirique et non géométrique. L’articulation fonctionne grâce au concept helvétien original de ‘facticité’, par l’intermédiaire duquel s’articulent, sans s’opposer ni se contredire, définition géométrique de l’homme et réalité empirique, ordre de la vérité et ordre de l’histoire. Nous allons donc voir comment la facticité est le nom donné à une logique de nouveauté humaine réelle, pensée sur un unique « fonds de la nature humaine », selon l’expression qu’Helvétius emprunte à Fontenelle. À cette fin, il convient dans un premier temps de montrer brièvement comment, les passions étant inscrites au cœur de la genèse et des progrès de l’esprit, la théorie helvétienne du jugement est renvoyée à une anthropologie dont la matière première est les passions. Car en effet , c’est au niveau de l’analyse des passions que la notion de facticité opère, pour expliquer la différence entre les individus, entre les peuples, et entre les hommes et les autres animaux. En-deçà de la facticité, nous verrons la diversité humaine strictement réduite à une nature humaine identique chez tous les individus et tous les peuples, voire chez les autres animaux ; tandis qu’au cœur de la facticité se déploie une logique du développement propre à l’homme qui rend la nouveauté irréductible à la nature, et permet de penser que si les sociétés comme les particuliers ressortissent à une même logique de formation, leurs différences ne sont pas pensables comme des répétitions plus ou moins achevées ou plus ou moins parfaites d’une unique genèse type.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [18 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02099205
Contributor : Sophie Audidière <>
Submitted on : Sunday, April 14, 2019 - 3:26:36 PM
Last modification on : Friday, March 27, 2020 - 3:18:04 PM

File

audidiere-helvetius facticite....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02099205, version 1

Collections

Citation

Sophie Audidière. Nature humaine et diversité : la facticité selon Helvétius. Cromhos, Cyber Review of modern historiography, 2005. ⟨halshs-02099205⟩

Share

Metrics

Record views

38

Files downloads

59