Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

« Les messes Ecce sacerdos magnus et Ut Re Mi Fa Sol La de Palestrina dans le manuscrit Bourdeney (Paris, Rés. Vma 851) : une transmission en partition de deux messes pontificales à la fin du XVIe siècle »

Résumé : Les principes de composition des œuvres musicales de la Renaissance déposent parfois dans l'espace de la page des traces de leur action : la mise en partition (quasi-conducteur) des messes de Palestrina dans le manuscrit Bourdeney, contemporain du compositeur, donne un relief particulier à l'usage du procédé du icantus firmus, un procédé musical singulier dans ces deux messes. Le manuscrit Bourdeney est un des rares premiers témoins de partitions polyphoniques modernes à parties superposées, et préfigure la partition polyphonique moderne.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02098584
Contributor : Alice Tacaille <>
Submitted on : Friday, April 12, 2019 - 5:43:58 PM
Last modification on : Thursday, October 15, 2020 - 12:02:11 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02098584, version 1

Citation

Alice Tacaille. « Les messes Ecce sacerdos magnus et Ut Re Mi Fa Sol La de Palestrina dans le manuscrit Bourdeney (Paris, Rés. Vma 851) : une transmission en partition de deux messes pontificales à la fin du XVIe siècle ». Le Jardin de Musique - Revue de l’association Musique ancienne en Sorbonne, Association Musique ancienne en Sorbonne, 2004, pp.35-44. ⟨halshs-02098584⟩

Share

Metrics

Record views

31