Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Sur l'extension de certains noms d'animaux en grec : les zoonymes pluriels

Résumé : Le type de catégories étudié est spécial et considéré généralement comme relevant de catégories de langue. Il s’agit des ensembles constitués par des espèces de statut biologique différent et taxinomiquement nettement distinctes — et néanmoins rangées ou réunies sous le même nom spécifique : ainsi en est-il par exemple du mot ὄνος qui dénomme l’âne, le cloporte et la merluche (poisson). Dans le cas des spécimens zoologiques, le procédé de transfert de nom apparaît très fréquemment et présente des constantes qui incitent à y voir plus qu’un accident : un processus structurant de la représentation du monde animal. Nous montrons que ce processus répond à des règles et que son usage fréquent est motivé par un réseau de correspondances à l’intérieur du monde animal, et que chacun de ces termes construit effectivement une catégorie zoologique unifiée et possédant, dans la représentation, une certaine consistance.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02086133
Contributor : Agnès Tapin <>
Submitted on : Monday, April 1, 2019 - 10:52:06 AM
Last modification on : Monday, October 12, 2020 - 10:27:40 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Arnaud Zucker. Sur l'extension de certains noms d'animaux en grec : les zoonymes pluriels. Mètis - Anthropologie des mondes grecs anciens, Daedalus/EHESS, 2006, N.S.4, pp.71-93. ⟨10.4000/books.editionsehess.3414⟩. ⟨halshs-02086133⟩

Share

Metrics

Record views

65