Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Book review :Salles Maurice, « Philosophie économique. Un état des lieux. Gilles Campagnolo et Jean-Sébastien Gharbi (sous la direction de). Paris, Éditions Matériologiques,

Résumé : Dans les années 1960, l’idée même de l’existence d’une interaction entre philosophie et économie aurait semblé incongrue aux enseignants qui m’ont (très partiellement) formé. Cependant, l’histoire de la pensée économique était alors une discipline relativement estimée. Mais même dans l’enseignement que j’ai pu en recevoir, le lien entre les théories économiques passées et la philosophie était pour le moins ténu. Adam Smith était l’auteur de An Inquiry into the Nature and Causes of The Wealth of Nations mais The Theory of Moral Sentiments était ignoré. Le fait qu’un même individu puisse être à la fois économiste et philosophe n’était jamais souligné. Or il y avait de nombreux auteurs français (et assimilés) comme Quesnay, Condorcet, Turgot ou, plus près de nous, Cournot et même, dans une certaine mesure, Walras et Pareto (on me pardonnera cette naturalisation abusive), ou d’auteurs britanniques (et assimilés) comme, outre Smith, David Hume, Jeremy Bentham, Karl Marx, John Stuart Mill, Henry Sidgwick etc. Même au xxe siècle, malgré la plus grande spécialisation, on trouve des économistes qui sont des philosophes reconnus comme Serge-Christophe Kolm, Amartya Sen, John Roemer, Marc Fleurbaey et des philosophes dont les apports à certains aspects de la science économique ont été importants – je pense, par exemple, à Patrick Suppes, Donald Davidson, Alan Gibbard, Robert Nozick, John Rawls… Il faudrait sans doute créer une catégorie particulière pour ceux dont on ne saurait dire s’ils sont plus philosophes qu’économistes ou plus économistes que philosophes comme John Broome, Daniel Hausman ou Philippe Mongin. Aujourd’hui les liens entre philosophie et économie se développent avec une rapidité surprenante. Je me souviens que ce n’était pas le cas dans les années 1980. Au moment de la création de la revue Social Choice and Welfare, j’avais, avec mes collègues Jerry Kelly, Wulf Gaertner et Prasanta Pattanaik, demandé à Ronald Dworkin, Patrick Suppes et Bernard Williams d’être membre du comité de rédaction (ce qu’ils avaient accepté) avec l’espoir que nous aurions des soumissions d’articles venant de philosophes. Malheureusement, il y en a eu très peu (nous avons eu cependant la chance de publier un article de Nozick !).
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02084738
Contributor : Naïla Louise-Rose <>
Submitted on : Friday, March 29, 2019 - 5:08:31 PM
Last modification on : Thursday, January 14, 2021 - 1:21:01 PM

Identifiers

Citation

Maurice Salles. Book review :Salles Maurice, « Philosophie économique. Un état des lieux. Gilles Campagnolo et Jean-Sébastien Gharbi (sous la direction de). Paris, Éditions Matériologiques,. Revue de Philosophie Economique / Review of Economic Philosophy, Vrin ; De Boeck, 2018, 19 (1), pp.169-179. ⟨10.3917/rpec.191.0169⟩. ⟨halshs-02084738⟩

Share

Metrics

Record views

48