De l'État royal à l'État colonial à Madagascar : Ruptures et continuités des politiques économiques (fin XIXe-début XXe siècle)

Résumé : Une des originalités de la trajectoire de Madagascar est d'avoir vu se développer, dès les années 1820, un État aux ambitions nationales doté d'une administration centralisée maniant l'écriture et le chiffre. Cet État constitua des fonctions régaliennes, dont une des plus importantes fut le développement de systèmes fiscaux structurés, lui assurant des ressources vitales pour sa souveraineté. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, avec des pics en 1883-1885 39 puis en 1895, Madagascar fit face à la pression économique euro-américaine et à la poussée géopolitique de la France impériale. L'État malgache perdit peu-à-peu sa marge de manoeuvre politique à mesure qu'il perdit le contrôle de l'extraversion de son économie. En 1896, l'annexion par la France apparaît comme une rupture déterminante, entrainant une crise politique, économique et sociale d'ampleur inégalée. Avec le développement d'un mercantilisme agressif décidé par la France métropolitaine, l'État colonial ne dispose plus que de la production et du commerce intérieurs comme ressource, et prolonge les dispositifs royaux en matière de fiscalité. Il perpétue et optimise le fonctionnement prédateur, développé à l'époque du Royaume, eu égard à l'économie intérieure et à la population paysanne. L'objectif de ce chapitre est d'envisager l'évolution de l'économie politique malgache en posant la question des ressources économiques utilisées par l'État royal, puis colonial pour administrer la Grande Île. Il s'agit de comprendre comment le passage du royaume à la colonie engendre une crise profonde qui bouleverse les rapports économiques et sociaux au sein du pays. Quelles furent les ressources utilisées par l'État à Madagascar, quelle fut la place du commerce extérieur dans ses revenus et quelle réciprocité pouvait percevoir de l'État la population ? Le parti pris de ce chapitre est d'envisager les ruptures et continuités des rapports des structures politiques de Madagascar à l'économie. Pour ce faire, il s'agit de se soutraire à une périodisation, qui sépare la période précoloniale et la période coloniale.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

Cited literature [11 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02079018
Contributor : Samuel F. Sanchez <>
Submitted on : Monday, March 25, 2019 - 5:22:36 PM
Last modification on : Wednesday, July 17, 2019 - 2:43:39 AM
Long-term archiving on : Wednesday, June 26, 2019 - 4:32:12 PM

File

Sanchez, De l'Etat royal à l'...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02079018, version 1

Citation

Samuel F. Sanchez. De l'État royal à l'État colonial à Madagascar : Ruptures et continuités des politiques économiques (fin XIXe-début XXe siècle). Razafindrakoto M.; Roubaud F.; Wachsberger J.-M. Madagascar, d'une crise l'autre : ruptures et continuité, Paris, Karthala-IRD., 2018. ⟨halshs-02079018⟩

Share

Metrics

Record views

37

Files downloads

80