Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

L'école républicaine à l'épreuve d'une révision néo-républicaine

Résumé : Le républicanisme est une théorie politique dont l’histoire a été mise en lumière depuis les années 1970 grâce aux travaux d’historiens comme J. Pocock ou Q. Skinner. Ph. Pettit, philosophe irlandais qui enseigne aujourd’hui à Princeton, a proposé une version contemporaine de cette théorie en 1997 dans Républicanisme. Une théorie de la liberté et du gouvernement (trad. 2004). Le coeur du républicanisme, nous dit-il, est l’idéal de liberté comme non-domination. Selon cet idéal, la liberté n’est pas principalement définie par une absence d’obstacles ou d’interférences (à la manière de la liberté libérale), mais par une absence de domination : cette liberté renvoie non pas d’abord à ce qu’un individu peut faire de lui-même et de ses biens, mais plutôt à la qualité des relations qu’il peut nouer avec d’autres individus. La République et ses démons est une tentative d’appliquer ce cadre théorique à quelques débats récents qui ont réveillé un républicanisme français dont les élans universalistes paraissent parfois très provinciaux.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

Cited literature [2 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02077808
Contributor : Sophie Audidière <>
Submitted on : Monday, April 8, 2019 - 2:02:51 PM
Last modification on : Tuesday, December 17, 2019 - 1:23:44 AM

File

audidiere_ecole_republicaine.p...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02077808, version 1

Collections

Citation

Sophie Audidière. L'école républicaine à l'épreuve d'une révision néo-républicaine. Bourdeau, Vincent; Merrill, Roberto. La République et ses démons. Essais de républicanisme appliqué, Ère, 2007, 978-2-915453-35-5. ⟨halshs-02077808⟩

Share

Metrics

Record views

25

Files downloads

37